Netflix a dévoilé cette semaine ses derniers résultats trimestriels. À cette occasion, l’entreprise en a profité pour détailler un peu plus son expansion dans le secteur du gaming dans sa lettre aux actionnaires (pdf). En effet, les prochains mois, elle sera “principalement axée” sur le développement de jeux vidéo, majoritairement sur mobile.

Netflix se concentre d’abord sur les jeux mobiles

Depuis plusieurs mois, Netflix ne cache plus ses ambitions d’intégrer le marché du gaming. La firme a récemment annoncé un nouveau service permettant d’accéder à plusieurs jeux, directement depuis sa plateforme. L’avantage, c’est qu’ils seront proposés sans frais supplémentaires, un argument de taille pour s’imposer face à ses concurrents.

Dans un premier temps, Netflix se concentrera sur le développement de jeux vidéo mobiles. L’idée est d’étendre les contenus interactifs déjà existants sur la plateforme. Parmi eux, l’épisode Bandersnatch de Black Mirror, qui avait connu un succès phénoménal. Par ailleurs, la firme a déjà adapté certaines de ses séries sur mobile, comme Stranger Things et La Casa De Papel. Elle avait également mis la main sur des licences phares, dont Tomb Raider et Sonic, qui seront bientôt adaptés en séries. Son intérêt pour ce monde n’est donc pas nouveau, et s’intensifie au fil des années.

"Nous considérons le jeu comme une nouvelle catégorie de contenus pour nous, similaire à notre expansion dans les films originaux, l'animation et la télévision non scénarisée", a expliqué Mike Verdu, un ancien de Facebook et d’Electronic Arts. Il a été recruté en tant que vice-président de la division gaming chez Netflix, un indicateur de la volonté de l’entreprise de s’imposer sur ce marché.

L’entreprise veut stimuler sa croissance

“Il s’agit de renforcer et d’améliorer notre service, et non pas de créer une source de profits à part”, a précisé Reed Hastings, cofondateur de la société, lors d’une conférence virtuelle. En effet, l’ajout d’un nouvel élément sur la plateforme pourrait l’aider à faire face au ralentissement de sa croissance.

Lors du confinement, elle s’est imposée comme le leader du divertissement, enregistrant 16 millions de nouveaux abonnés. Néanmoins, au fur et à mesure de la sortie de la crise sanitaire et des ralentissements des productions, ils se sont faits plus rares. Au premier trimestre 2021, Netflix en a enregistré 3,9 millions. Au second trimestre de l’année, la firme a séduit 1,5 million de nouveaux abonnés.

“De nouvelles sources de revenus comme les produits dérivés et de potentielles expérimentations futures comme des sorties en salle, des podcasts et des jeux vidéo pourraient apporter de la croissance”, explique Eric Haggstrom de eMarketer, société d’études de marché. “Mais le succès dans ces domaines est loin d’être assuré” ajoute-t-il. En effet, dans le secteur du gaming, Netflix serait le petit dernier, et devra faire face à de sérieux concurrents. Parmi eux, Amazon Games et Tencent, qui vient de racheter le studio de jeux vidéo Sumo.