Une équipe de chercheurs de l'UC Riverside, en Californie, a mis au point une nouvelle invention qui pourrait révolutionner le monde de la robotique. Ils ont réussi à concevoir une mémoire informatique pneumatique, qui fonctionne uniquement grâce à l'air, et qui permet déjà à un robot de jouer du piano.

Une mémoire pneumatique pour faire fonctionner un robot

En réalité c'est assez simple : la mémoire pneumatique remplace littéralement les circuits électriques classiques qui composent habituellement les puces des robots. Cette invention repose sur des valves capables de contrôler le flux d'air. La pression atmosphérique dans une valve donnée représente un "0" binaire, tandis qu'un vide indique un "1". Les chercheurs de l'UC Riverside précisent que : "en faisant varier les combinaisons de pression atmosphérique et de vide dans les canaux de la puce RAM, nous avons pu faire jouer au robot des notes, des accords et même une chanson entière".

Les chercheurs expliquent que cette mémoire pneumatique est dotée d'un réseau suffisamment complexe pour faire fonctionner une puce RAM de 8 bits. Ce n'est pas extrêmement puissant, mais c'est un très bon début et cela permet à un premier robot de jouer "Mary Had a Little Lamb" au piano. Les chercheurs expliquent que : "les robots pneumatiques souples ont besoin d’un moyen de se souvenir et de maintenir les positions de leurs pièces mobiles". Les robots mous font l'objet de nombreuses études dans les laboratoires du monde entier.

Les robots mous représentent-ils l'avenir de la robotique ?

Certains chercheurs tentent par exemple d'aider les robots à acquérir la capacité de transpirer pour éviter la surchauffe lorsqu’ils travailleront pendant de longues heures. Le 29 janvier 2020, une étude a été publiée à ce propos et on peut y lire ceci : "la capacité à transpirer est l’une des caractéristiques les plus remarquables de l’homme. Certes nous ne sommes peut-être pas les animaux les plus rapides, mais les premiers hommes ont réussi à chasser notamment parce qu’ils étaient persévérants. Je suis convaincu que nous devons enseigner la même chose aux robots pour éviter qu’ils ne surchauffent".

La mémoire pneumatique est intéressante car elle permet d'éviter le risque que la mémoire explose en cours d'utilisation. Les chercheurs précisent que, comme pour chaque découverte, cette technologie est loin d'être prête pour un usage quotidien. Cette expérimentation laisse supposer qu'un jour, les robots n'auront peut-être plus besoin de composants électroniques rigides pour fonctionner. Si la recherche sur cette mémoire pneumatique progresse, cela pourrait permettre d'accélérer la fabrication des robots mous.