C'est historique. Jamais aucune entreprise dans le monde n'a atteint une telle valorisation. Jeudi 15 juillet 2021, Apple a battu tous les records à la bourse de New York. Le titre s'est échangé à 150 dollars, bien au-delà, des estimations des meilleurs analystes du marché. Cela a permis à Apple de d'atteindre la valorisation historique de 2 500 milliards de dollars.

Une forte croissance portée par plusieurs produits phares

Deux billions et demi... C'est incroyable. Nouvelle preuve que tous les indicateurs sont au vert chez Apple et que la marque à la pomme règne bien en maître. L'iPhone 12 se vend très bien, mais la croissance d'Apple est également portée par la vente de l'Apple Watch qui a également battu des records au cours du deuxième trimestre de l'année. Avec une part de marché à 33,5%, Apple écrase la concurrence et ne laisse aucune chance à son Samsung et ses 8%.

Tandis qu'Apple aurait déjà lancé la production des puces M2 Silicon, la M1 séduit déjà les amateurs de la marque. Cette nouvelle puce est une petite révolution technologique mais elle a aussi permis de faire baisser les prix des appareils produits par Apple. De quoi penser que le succès de la firme pourrait se pérenniser lors des prochains mois. Avant d'éléments qui permettent au titre AAPL à Wall Street de continuer sa croissance et à Apple de battre des records de valorisation.

Une valorisation qui ne cesse d'évoluer vers le haut

Même s'il est impossible de prédire avec précision la croissance du titre et l'évolution de la valorisation d'Apple, la tendance est largement à la hausse. En août 2020, Apple était déjà devenue la première entreprise des États-Unis à atteindre les 2 000 milliards de dollars. Cette date donne aussi une idée de la rapidité de la croissance de la marque... Avec la crise du Covid-19, les experts estiment que la position des entreprises technologiques sur le marché sera plus forte qu'auparavant.

Il suffit de revenir quatre années en arrière : les GAFAM une valeur boursière de 3 000 milliards de dollars. Aujourd'hui, Apple et Microsoft valent à eux seuls 4 600 milliards de dollars. Ce qui permet à Apple de tirer son épingle du jeu, c'est aussi la diversité des services proposés avec sa plateforme de streaming Apple TV+, Music ou encore son service de stockage iCloud. De quoi assurer des revenus récurrents à la firme de Cupertino et cela n'est vraisemblablement pas pour déplaire aux actionnaires.