Lors d’une interview podcast accordée à Amol Rajan, rédacteur en chef de la BBC, le PDG de Google, Sundar Pichai, n’a pas hésité à comparer, une fois de plus, l’intelligence artificielle avec certaines des plus grandes avancées de l’histoire de l’humanité. En 2018, Pichai avait en effet tenu des propos similaires.

Pendant l’entretien, réalisé le dimanche 11 juillet, Sundar Pichai a ainsi déclaré : « Les progrès de l'intelligence artificielle n'en sont encore qu'à leurs débuts, mais je considère qu'il s'agit de la technologie la plus profonde que l'humanité aura jamais développée et sur laquelle elle travaillera, et nous devons nous assurer que nous le faisons de manière à pouvoir l'exploiter au profit de la société. Vous savez, qu'il s'agisse des soins de santé, de l'éducation, de la façon dont nous fabriquons les choses et dont nous consommons l'information. Et donc je la vois comme une technologie habilitante très profonde. Vous savez, si vous pensez au feu, à l'électricité ou à l'internet, c'est comme ça, mais je pense qu'encore plus profondément… ».

Cette déclaration, venant du PDG de l’une des entreprises les plus avancées au monde en matière d’IA, n’a rien d’anodine. Boostée par la digitalisation engendrée par la pandémie de Covid-19, l’intelligence artificielle est de plus en plus présente dans le quotidien de notre société. Et en plus de son utilité pour les particuliers, elle joue un rôle toujours plus poussé dans le secteur professionnel ; par exemple, 80% des entreprises pourraient y avoir recours dès 2022. Cela touche de très nombreux domaines, allant de la médecine à la finance ou encore à la justice.

Ce n’est d’ailleurs pas pour rien si les gouvernements s’y intéressent de plus en plus près. L’IA est ainsi considérée comme une technologie clé pour l’avenir, à l’instar de l’informatique quantique, et dispose d’un budget alloué par la Maison Blanche toujours plus important chaque année. Au sein de l’Union européenne, un cadre juridique vient d’être fixé pour justement entourer cette technologie et ses usages toujours plus fréquents.

En effet, si Sundar Pichai estime que l’intelligence artificielle sera bénéfique à l’humanité et que son utilisation passera outre les mauvaises intentions de certains, plusieurs chercheurs et experts, à l’image d’Elon Musk, ont déjà émis des craintes quant à l’émergence de cette technologie. Reste désormais à voir quel parti a raison…