Depuis quelques années, le marché des smartphones est chamboulé par de nouveaux acteurs, principalement chinois. L’un des plus connus est Xiaomi. D’après un récent rapport du cabinet d’analyses Canalyst, le constructeur vient de prendre la seconde place du classement en termes de ventes de smartphones durant le second trimestre 2021. Apple est ainsi détrôné par l’entreprise de Lei Jun et le Sud-coréen Samsung commence à perdre peu à peu sa place de leader.

Le marché des smartphones reprend du poil de la bête avec Xiaomi

Avec la crise sanitaire, les smartphones ont connu une période assez difficile avec un volume de ventes en berne. Cependant, la situation semble prendre un tout nouveau tournant depuis quelques mois selon Canalys. En présentant ses nouvelles observations, le cabinet d’analyses affirme en effet que durant le deuxième trimestre 2021, le nombre de livraisons de smartphones a augmenté de 12 % par rapport à la même période l’année dernière.

Canalys a ensuite présenté un classement mondial des cinq meilleures marques de smartphones en termes de parts de marché. Sans grande surprise, Samsung est à la première place du classement avec 19 % des parts de marché (PDM) pour une croissance de 15 %. Juste derrière, Xiaomi comptabilise 17 % des PDM avec une croissance impressionnante de 83 %. Le cabinet souligne ainsi que la marque est « le numéro deux des vendeurs de smartphones pour la première fois au deuxième trimestre 2021 ». Selon Ben Stanton, responsable des recherches chez Canalys, « Xiaomi vise déjà le prochain prix : détrôner Samsung pour devenir le plus grand vendeur au monde ».

A la troisième place du podium, Apple fait pâle figure avec une croissance de +1 % pour 14 % des PDM. Pour finir, deux constructeurs de smartphones ferment le classement avec 10 % de PDA chacun et une croissance quasi-identique : Oppo (+ 28 %) et Vivo (+ 27 %).

Petit fait à noter concernant ses chiffres : Canalys utilise pour ses estimations le nombre de smartphones expédiés depuis les usines des constructeurs. Cela ne signifie ainsi pas que tous les smartphones ont été vendus en magasin ou en ligne à des clients. Des disparités peuvent alors se faire ressentir entre ces estimations et la réalité. En effet, un commerçant fait souvent du stock et ne vend généralement pas toute sa marchandise d’un coup.