Aux États-Unis, sur les campus universitaires, les étudiants se feront bientôt livrer par les robots autonomes de Grubhub. L'entreprise a décidé de s'associer à la société russe de conduite autonome Yandex. Ensemble, les deux entreprises veulent déployer des centaines de robots autonomes pour livrer des repas dans plusieurs villes du pays.

Des robots autonomes bientôt sur tous les campus universitaires ?

Ce nouveau service doit être lancé dans le courant de l'automne 2021, pile quand lorsque les étudiants retourneront sur les campus. Yandex, souvent décrit comme le Google russe, fera fonctionner ses robots et aura à sa charge la gestion de l'ensemble du processus de livraison des repas. De son côté, Grubhub a conclu des partenariats avec plus de 250 campus universitaires aux États-Unis. La plateforme de l'entreprise servira pour les transactions de livraison. La livraison autonome est l'un des nombreux moyens utilisés par les plateformes pour tenter d'atteindre la rentabilité.

Dans son communiqué de presse, Grubhub, par la voix de Brian Madigan, vice-président des partenariats, a fait part des économies potentielles que l'entreprise pourrait réaliser en travaillant avec des robots autonomes plutôt qu'avec des livreurs tout en précisant que : "nous sommes ravis d'offrir cette nouvelle formule de livraison rentable, évolutive et rapide aux collèges et universités du pays qui cherchent à s'adapter aux besoins uniques des étudiants en matière de restauration".

Les robots de Yandex vont certainement pouvoir faire la différence

Petite particularité des robots de Yandex : ils peuvent naviguer sur les trottoirs, les zones piétonnes et les passages pour piétons, et atteindre les zones du campus non accessibles en voiture. Voilà qui devrait séduire les étudiants concernés. Un porte-parole de la société précise ceci : "une telle fonctionnalité permet aux robots de prendre en charge des tâches de livraison traditionnellement effectuées par des personnes et fournit une automatisation efficace de la logistique du dernier kilomètre".

Aux États-Unis, la livraison de nourriture par robot autonome n'a rien de nouveau. Nuro livre par exemple déjà des pizzas Domino's à Houston, avec des robots de livraison. De son côté, Starship Technologies teste également ses robots sur des campus universitaires, notamment au sein de l'Université Purdue. Un bon moyen de perfectionner sa technologie. Sans oublier Amazon qui teste déjà depuis plusieurs années Scout, son robot de livraison. Tous prétendent être autonomes, mais certains ont besoin de moniteurs humains pour suivre leurs mouvements.