Chime est une banque en ligne qui cartonne aux États-Unis depuis son lancement. Notamment auprès des jeunes adultes. Il y a quelques mois, l'application bancaire a soudainement fermé les comptes de plusieurs centaines de personnes, parfois même sans rendre l'argent. La néobanque affirme qu'elle lutte contre une augmentation "extraordinaire" des dépôts frauduleux. Une maigre consolation pour les clients pris dans la tourmente...

Des centaines de comptes fermés soudainement

Alors que les néobanques sont de plus en plus populaires à travers le monde, l'une des plus célèbres commence à poser de sérieux problèmes à ses clients. L'application bancaire Chime, fait l'objet de nombreuses plaintes auprès du Consumer Financial Protection Bureau. Depuis le mois de mars 2021, la banque en ligne a reçu 920 plaintes, dont 197 impliquaient des "comptes fermés". Toutes les économies des clients concernés qui disparaissent du jour au lendemain... Ça ne passe pas.

Chime a décidé de fermer des comptes bancaires sans prévenir ses clients. De nombreux groupes ont vu le jour sur Facebook, au sein desquels les utilisateurs prétendent avoir été "arnaqués" et "trompés" par Chime. Plusieurs personnes racontent leurs histoires. Jonathan Marrero, père de deux jumeaux de 5 ans, part déjeuner dans un Applebee's près de chez lui, dans le New Jersey.

Au moment de payer, son seul moyen de paiement, une carte de débit émise par Chime, a été refusé. Il consulte son application, mais impossible de se connecter. Il est simplement tombé sur le message suivant : "nous avons le regret de vous informer que nous avons pris la décision de mettre fin à notre relation avec vous pour le moment. Votre compte de dépenses sera fermé le 18 mars 2021".

Chime justifie les fermetures de comptes par son action anti-fraude

Après la publication de ce rapport, Chime a réagi : "l’année dernière a vu une augmentation extraordinaire de l’activité de ceux qui cherchent à obtenir illégalement des fonds gouvernementaux liés à la pandémie et à frauder les contribuables américains. Nous sommes fiers des solides efforts anti-fraude de Chime. Bien qu’il soit important pour nous de lutter contre la fraude, notre objectif premier sera toujours de prendre soin de nos membres. Et malgré tous nos efforts, nous faisons des erreurs".

La néobanque précise également que sur les 13 plaintes de consommateurs révélées dans le rapport de ProPublica, la plupart des utilisateurs seraient liés à une fraude. Le porte-parole de Chime a déclaré avoir fait des efforts pour arranger les choses avec les membres lésés.