Lundi 5 juillet, trois mastodontes de l'automobile ont annoncé la signature d'un partenariat pour créer un réseau de recharge pour les camions électriques. Volvo, Daimler Truck et Traton, la division poids lourds de Volkswagen, vont investir 500 millions d'euros pour fabriquer et exploiter 1 700 points de charge dans des endroits stratégiques, à proximité des autoroutes européennes.

Bientôt 1 700 stations de recharge pour les camions électriques en Europe

Les trois constructeurs automobiles veulent développer leur propre réseau de stations de recharge à haute performance pour les poids lourds et les bus électriques à travers toute l'Europe. Pour cela, ils mettent sur la table 500 millions d'euros dans le but d'atteindre les 1 700 stations de recharge. Un projet colossal mais indispensable pour amorcer la transition des camions thermiques aux camions électriques. Le partenariat sera effectif dès le début de l'année 2022.

Leur objectif est très clair : augmenter le nombre de stations de charge de manière significative au fur et à mesure que les camions électriques se développent. Avec ce projet, les trois constructeurs veulent amorcer la nouvelle stratégie de l'Union européenne dont l'objectif est de rendre le transport des marchandises neutre en carbone d'ici 2050 au sein de l'Union. Pour le moment, l'un des principaux obstacles à ce virage de l'électrique, tant pour les particuliers que pour les entreprises de transport, est le manque d'infrastructures de chargement.

L'objectif est la neutralité carbone d'ici 2050

Évidemment, en construisant ce réseau, Volvo, Daimler et Traton peuvent aussi espérer stimuler leurs propres ventes de camions et de bus électriques à travers l'Europe. Martin Daum, PDG de Daimler Truck, explique que : "l'objectif commun des constructeurs européens de camions électriques est d'atteindre la neutralité climatique d'ici 2050. Pour y parvenir, il est vital que la construction de l'infrastructure adéquate aille de pair avec la mise en circulation de camions neutres en CO2. En collaboration avec le groupe Volvo et le groupe Traton, nous allons franchir cette étape pour établir un réseau de recharge performant à travers l'Europe".

Volvo teste déjà ses camions électriques en Suède avec DHL Freight. Le PDG de DHL Freight, Uwe Brinks, expliquait récemment que : "notre objectif est de réduire à zéro toutes les émissions liées à la logistique. Des étapes importantes ont déjà été franchies pour y parvenir : par rapport à 2007, nous avons déjà réduit notre empreinte carbone de 35%". L'impulsion donnée par Volvo, Daimler et Traton est également un appel à l'action pour les autres acteurs du secteur, tels que les constructeurs automobiles ou les gouvernements, afin qu'ils travaillent ensemble pour assurer l'expansion nécessaire du réseau de recharge, pour atteindre les objectifs climatiques fixés.