Dans une interview accordée à Reuters le 1er juillet dernier, Cristiano Amon, CEO de Qualcomm, explique vouloir produire un processeur plus puissant et aussi économe en énergie que la puce M1 d'Apple. Le pari est osé, mais après le récent rachat de la startup Nuvia par Qualcomm, tout devient possible. Le succès de la marque à la pomme de ses puces a prouvé la faisabilité d'intégrer des processeurs mobiles dans des ordinateurs.

Pour parvenir à réaliser ces nouveaux processeurs, Qualcomm a décidé de les concevoir sans son partenaire habituel, ARM. L'objectif est de réaliser une puce sur mesure, adaptée à la demande actuelle, pour concurrencer celle d'Apple. Cristiano Amon explique tout de même qu'il n'exclut pas une future collaboration avec ARM : "Si ARM, avec qui nous entretenons une relation depuis des années, développe finalement un processeur meilleur que ce que nous pouvons construire nous-mêmes, alors nous avons toujours la possibilité d'obtenir une licence d'ARM". Qualcomm souhaite toujours pouvoir collaborer avec ARM, mais pour cela, il faudra éviter que Nvidia rachète le fabricant de processeurs britannique.

Nuvia, la botte secrète de Qualcomm

Récemment acquise pour 1,4 milliard de dollars, Nuvia est la nouvelle pépite de Qualcomm. Elle permet au constructeur américain de rassembler d'excellents ingénieurs, ayant travaillé pour Apple. Cette expertise sera précieuse pour concevoir d'ici l'année prochaine un processeur aussi bon qu'Apple. Surtout que Nuvia est déjà parvenu à réaliser des coeurs de CPU faisant concurrence directe à Intel et AMD. Du côté de la startup, cela leur offre de nouveaux moyens de recherche et développement.

En somme, Qualcomm met tout en place pour sortir dès l'année prochaine un CPU aux caractéristiques similaire à la puce M1 d'Apple. Il ne manquera plus qu'une optimisation de la part de Microsoft sur son dernier système d'exploitation, Windows 11. Ce processeur semble  dans la ligne du futur OS, avec une esthétique et une ergonomie axées sur la mobilité.