L’arrêt des transactions en cryptomonnaies et du minage du bitcoin en Chine profite tout compte fait aux mineurs. L’Empire du milieu comptait près de la moitié des mineurs de bitcoin du monde et entre 65% et 75% du minage y était exécuté. Sans surprise, ces nouvelles réglementations ont bouleversé le secteur en diminuant le nombre de transactions. « Pour la première fois dans l'histoire du réseau de la cryptomonnaie, nous avons un arrêt complet du minage dans une région géographique ciblée qui a affecté plus de 50% du réseau », affirme à CNBC Darin Feinstein, fondateur de Block Cap et Core Scientific.

Ce ralentissement se traduit par une diminution de 50% du hashrate, soit la puissance de calcul nécessaire pour créer un bloc. Le terme désigne une transaction horodatée et validée. De fait, avec moins de serveurs exécutant le minage, moins de blocs sont validés chaque jour et il faut donc davantage de temps pour les compléter. Pour y pallier, le code de la cryptomonnaie a donc été modifié le 3 juillet 2021 afin de rendre son minage plus rapide. Il a été calibré afin que le minage soit facilité de 28%.

À l'accoutumée, il faut environ 10 minutes pour créer un bloc. Depuis les dernières péripéties de la cryptomonnaie, il fallait attendre entre 14 et 19 minutes pour en compléter un. Depuis samedi dernier et la modification du code du bitcoin, ce temps est repassé à 10 minutes. Cette diminution de la difficulté du minage est la plus importante de l’histoire du bitcoin, mais elle n’est pas inédite. Au contraire, cet ajustement est commun. En moyenne, il se fait tous les 2016 blocs, cela équivaut à près de deux semaines. « C'est un marché autorégulé qui n'a pas besoin d'un comité extérieur pour déterminer ce qu'il faut faire. C'est un concept très puissant », explique le PDG de l’entreprise Foundry Mike Colyer.

Des places à prendre dans le secteur du minage

Le minage du bitcoin est facilité, le rendant plus rentable économiquement pour les mineurs, grâce à la modification du code baissant le hashrate. « Ils possèdent soudain une part nettement plus importante du gâteau, ce qui signifie qu'ils gagnent plus de bitcoins chaque jour », témoigne l’ingénieur en minage de bitcoin Brandon Arvanaghi. En effet, la diminution des concurrents et des difficultés à miner augmente assurément la rentabilité de l'activité. Pour les mineurs utilisant Bitmain, le revenu du minage est passé de 22 dollars à 29 dollars par jour.

Reste à voir combien de temps le volatile bitcoin va rester sur cette lancée. En effet, de nombreux éléments pourraient inverser la tendance, comme un retour de Pékin sur ses interdictions. Il doit également être pris en compte que des mineurs vont récupérer les places vacantes. « Chaque jour, les mineurs chinois cherchent dans le monde entier des endroits où redémarrer leurs machines. Les places sont très limitées en ce moment », explique Mike Colyer. CNBC estime que les États-Unis pourraient devenir leur terre d’asile.

« De nombreux mineurs américains de bitcoin ont été boostés avec l'augmentation de son prix en novembre et décembre 2020. Lorsque l'interdiction du minage a été mise en place en Chine, ils étaient déjà en train de développer leur capacité de production. C'est un excellent timing », remarque Brandon Arvanaghi.

Couplé avec les changements de position de Tesla qui tantôt accepte les paiements en bitcoin, tantôt les refuse, le cours du bitcoin a pâti de la conjoncture défavorable.