Depuis de nombreux mois, une pénurie de puces fait rage dans le monde des nouvelles technologies. Face à cet évènement d’envergure, le fondeur taïwanais TSMC annonçait récemment que la crise pourrait durer jusqu’en 2023. De son côté, Intel effectuait un investissement de 3,5 milliards de dollars afin de stimuler la fabrication de puces sur le territoire américain. La pénurie n’empêche cependant pas l’innovation. Les prochaines puces gravées en 3 nm de TSMC viennent d’ailleurs de trouver leurs premiers clients : Apple et Intel.

Les semi-conducteurs 3 nm TSMC pour Intel et Apple

D’après le site d’informations économiques Asia Nikkei, TSMC servirait en priorité Apple ainsi qu’Intel en puces 3 nm. Avec une gravure aussi petite, les deux entreprises américaines s’offrent ainsi un avantage prépondérant du côté des performances et de la consommation d'énergie de leurs prochains produits. Selon les estimations, les premiers appareils comportant cette finesse de gravure seraient commercialisés durant le second semestre 2022. En attendant que les lignes de production s’attaquent à ces nouvelles puces, Apple devrait bénéficier d’une gravure de 4 nm.

Pour rappel, la firme à la pomme entretient déjà une relation de longue durée avec TSMC. Le fondeur confectionne notamment les puces M1 des nouveaux iMac, MacBook et iPad Pro, mais aussi des puces 5nm pour l’A14 Bionic, notamment embarquée sur les iPhone 12 et l’iPad Air de dernière génération. Tous les produits Apple sont ainsi possiblement concernés par les nouvelles puces de 3 nm. Du côté d’Intel, TSMC fournirait la société en puces de PC portables et en puces pour serveurs.

Avec l’arrivée de la gravure en 3 nm, TSMC annonce des gains en performance compris entre 10 % et 15 %, mais aussi une consommation énergétique réduite de 25 % à 30 % par rapport aux processeurs gravés en 5 nm. Un avantage prépondérant pour les deux premiers clients du fondeur taïwanais. Apple va ainsi pouvoir continuer à promouvoir la puissance de ses appareils, notamment du côté de ses propres puces pour PC portables Apple Silicon. Intel s’engage quant à lui à répondre aux besoins des professionnels au niveau des infrastructures serveur, mais aussi à s’attaquer à la concurrence féroce subie depuis de nombreuses années par AMD sur le secteur des PC portables.