Twitter a annoncé, ce 1er juillet 2021, être actuellement en train de tester un nouveau design pour ses labels signalant des tweets contenant de fausses informations. L'objectif est de rendre ces mentions plus visibles afin de lutter plus efficacement contre la propagation de fake news au sein de la plateforme.

Twitter veut attirer votre attention sur les tweets contenant des fake news

La désinformation est un véritable fléau pour les réseaux sociaux, qui essayent de contrôler ce phénomène tant bien que mal. Pour Twitter, cette lutte passe notamment par des étiquettes qui permettent de signaler lorsqu'un tweet publié sur la plateforme contient des informations erronées ou trompeuses.

Mis en place l'année dernière, ce système tend désormais à évoluer. Pour le rendre plus performant, Twitter travaille notamment sur un nouveau design qui passera moins inaperçu aux yeux des utilisateurs. Dans cette nouvelle version, les tweets qualifiés de "trompeurs" seront marqués sur un fond rouge, et seront toujours accompagnés d'une mention indiquant qu'ils ne peuvent être ni commentés, ni partagés, ni likés. Les tweets contenant des informations erronées moins graves seront, quant à eux, marqués en orange. Twitter a précisé que dans les deux cas, il sera possible de cliquer sur les étiquettes afin de trouver des informations vérifiées sur les sujets mentionnés.

Un changement minime ? Pas vraiment

Ces changements peuvent paraître anecdotiques et pourtant... Lors d'un test effectué avec le label de désinformation en rose, Twitter a constaté que les utilisateurs avaient davantage cliqué sur les liens "en savoir plus" pour trouver des informations vérifiées. Toutefois, il a également été constaté que les usagers avaient beaucoup plus mentionné les contenus erronés eux-mêmes, favorisant ainsi leur propagation.

Interrogé par nos confrères de TechCrunch, un porte-parole de Twitter a confirmé que l'oiseau bleu avait déjà mené de nombreux tests avec des variantes de texte, de couleurs et de symboles. De cela, en est ressorti le fait que les étiquettes de désinformation se devaient d'être plus visibles pour se distinguer.

Reste à savoir si ce nouveau design permettra de lutter plus efficacement contre la désinformation, ou si des ajustements sont encore à prévoir. C'est justement pour trouver la réponse à cette question que Twitter mène actuellement une phase de test auprès d'un petit panel d'utilisateurs. Si les résultats sont concluants, alors il est fort probable que ce nouveau design devienne une norme pour les étiquettes signalant des fake news.