Au format papier ou au format numérique, le pass sanitaire européen est officiellement disponible depuis le 1er juillet 2021. Ce pass sanitaire sera nécessaire pour voyager, mais aussi pour assister à certains événements. Il est gratuit et reconnu au sein des 27 États membres, ainsi qu'en Suisse, en Islande, en Norvège et au Liechtenstein.

Comment utiliser le pass sanitaire ?

Introduit officiellement le 1er juillet 2021, le pass sanitaire européen va être déployé sur la base du volontariat. Si on devait résumer, ce certificat doté d'un QR Code, doit faciliter les déplacements des personnes au sein de l'Union européenne. Attention, il ne s'agit pas d'un document de voyage : les citoyens des pays de l'Union devront toujours être munis d'un passeport ou d'une pièce d'identité. L'avantage du pass sanitaire sera, en principe, d'être exempté d'un test ou d'une période de quarantaine lors du passage d'une frontière internationale. Avec TousAntiCovid Vérif, les professionnels pourront vérifier votre pass sanitaire :

Pour disposer de ce pass sanitaire, il y a plusieurs possibilités. Si vous êtes vacciné, vous devez télécharger votre attestation de vaccination depuis la plateforme de l'Assurance-maladie. Si vous avez réalisé un test PCR négatif, vous allez recevoir un SMS ou un mail pour vous connecter à une plateforme baptisée Sidep sur laquelle vous pourrez télécharger votre pass. Vous pourrez vous connecter grâce à FranceConnect. Enfin, si vous avez contracté le virus depuis le 20 avril, même procédure : connectez-vous sur la plateforme Sidep pour récupérer votre test positif. Celui-ci fera office de pass sanitaire.

Qu'en est-il du Royaume-Uni ?

Le Royaume-Uni ne faisant plus partie de l'Union, ce pass sanitaire européen ne fonctionne pas pour se rendre dans le pays. De la même manière, les britanniques ne peuvent pas traverser les frontières grâce au pass sanitaire mis en place par le NHS (National Health Service). Pourtant, certains pays comme la Grèce et l'Espagne, ont déjà décidé de l'accepter. D'autres pourraient suivre ce mouvement. Si l'Union estime qu'un certificat non européen est conforme aux normes de l'UE, elle pourra décider de l'accepter au sein des 27 pays membres.

Certains se demandent si le type de vaccin reçu pourrait avoir une importance. Cela ne devrait pas être le cas. Les quatre vaccins dont l'utilisation est autorisée au Royaume-Uni le sont également au sein de l'Union européenne, même si trois d'entre eux sont connus sous des noms de marque différents. Ce pass sanitaire ne semble pas être vu d'un très bon œil par la Quadrature du Net. L'association a récemment saisi le Conseil d'État car elle considère que les données de santé des citoyens européens sont en danger avec une telle pratique.