Le 29 juin 2021, Outbrain l’un des spécialistes de la recommandation de liens sponsorisés a déposé une demande d’entrée en bourse (IPO) au Nasdaq. D’après le New York Times, l’entreprise israélienne espère ainsi lever au moins 100 millions de dollars. Mis à part ce chiffre, elle n’a pas précisé de fourchette de prix pour son action.

D’après des documents déposés auprès de la Securities and Exchange Commission - SEC, organisme fédéral américain de réglementation et de contrôle des marchés financiers -, sur l’année 2020, Outbrain a enregistré un chiffre d’affaires de 767 millions de dollars (de l’ordre 650 millions d’euros). Son bénéfice net s’élève à 4,4 millions de dollars (près de 3,7 millions d’euros).

Outbrain se présente comme une plateforme de recommandation de contenu proposant des publicités chumbox, soit des publicités sous forme de vignettes redirigeant vers d’autres sites internet. Un procédé largement utilisé dans le secteur publicitaire. Néanmoins, comme son rival Taboola, Outbrain souffre d'une mauvaise opinion auprès du grand public. La plateforme est souvent associée au clickbait. Un terme qui désigne du contenu web racoleur destiné à attirer le maximum d'internautes dans le but de générer des revenus publicitaires en ligne. Communément et vulgairement, ces contenus sont qualifiés de putaclic.

Fondé en 2006, Outbrain revendique plus de 7 000 sites internet utilisant ses canaux publicitaires. Parmi eux des grands médias comme Le Monde, CNN et Der Spiegel. L’entreprise déclare que sa plateforme est utilisée par plus de 20 000 annonceurs. En 2019, Outbrain s'apprêtait à fusionner avec son concurrent Taboola, mais cela a attiré l’attention des autorités américaines de la concurrence. Ce projet n’avait finalement pas abouti. Le 30 juin 2021, Taboola a réalisé son entrée en bourse.