Avec la perpétuelle ambition d'améliorer la sécurité de ses services, Google a récemment décidé d'obliger les développeurs d'applications Android à activer l'authentification à double facteur (2FA). Ils devront également justifier de plusieurs détails concernant leur identité et leurs coordonnées.

Les développeurs du Google Play Store devront se plier à de nouvelles exigences

Jusqu'à présent, les titulaires d'un compte développeur sur le Play Store n'avaient besoin que de renseigner leur adresse e-mail et leur numéro de téléphone pour publier leurs applications. Des informations insuffisantes pour Google qui, pour améliorer la sécurité des utilisateurs et plus globalement de son Play Store, a ajouté de nouvelles exigences à sa liste. Désormais, il faudra que les titulaires renseignent leur nom et leur adresse physique. Ils devront également préciser si leur compte est personnel ou professionnel, et qu'ils vérifient leurs coordonnées téléphoniques et électroniques.

Google précise que ces informations demeureront privées, qu'elles ne seront pas accessibles au grand public, et qu'elles serviront uniquement à confirmer l'identité des développeurs à des fins de sécurité : "Vos coordonnées nous permettent de partager des informations importantes et des mises à jour concernant votre application. Elles nous permettent également de nous assurer que chaque compte est créé par une personne réelle avec de vraies coordonnées, ce qui nous aide à préserver la sécurité du Play Store pour tous les utilisateurs".

De la même façon, et dès le mois d'août, les nouveaux comptes de développeurs Google Play devront activer l'authentification à double facteur. Les comptes créés avant cette date auront droit, quant à eux, à un délai supplémentaire puisque cette obligation ne sera effective dans leur cas que "plus tard dans l'année", a précisé le géant de Mountain View.

Depuis plusieurs années maintenant, Google met un point d'honneur à assurer la sécurité de ses usagers. Il multiplie d'ailleurs les initiatives allant dans ce sens. En octobre 2020, il a par exemple formé une équipe d’experts pour sécuriser au mieux les applications sensibles disponibles sur le Google Play. La même année, le géant de Mountain View avait supprimé plus de 600 applications de son magasin pour cause de publicités invasives. Ces nouvelles exigences sur le contrôle d'identité des développeurs ne sont finalement que la continuité d'un chemin emprunté il y a longtemps déjà.