Selon d'anciens employés de TikTok, les dirigeants de ByteDance seraient omniprésents dans les prises de décision du réseau social. Une enquête menée par CNBC révèle à quel point la maison mère chinoise contrôle TikTok. Plusieurs anciens employés du réseau social ont témoigné pour expliquer comment ByteDance exerce sa mainmise sur le réseau social.

ByteDance tire les ficelles chez TikTok

En 2017, ByteDance effectuait le rachat de l'application Musical.ly. Aujourd'hui cette application a été dissoute au sein de TikTok, un réseau social désormais connu de tous. Malgré son indépendance et son siège aux États-Unis, il semblerait que TikTok soit en réalité à la merci des dirigeants chinois de ByteDance. C'est en tout cas ce que laisse penser le témoignage de plusieurs anciens employés américains du réseau social.

Selon le témoignage d'une ancienne employée, ByteDance demandait par exemple aux salariés américains d'être disponibles pendant les horaires de bureau chinois, en plus de la journée de travail qu'ils venaient d'effectuer. Les horaires de travail étaient censés être 10h - 19h, mais en réalité, les salariés peuvent travailler deux fois plus longtemps. Les dirigeants chinois attendent que leurs homologues américains soient disponibles lorsqu'ils travaillent.

Cinq anciens employés de TikTok ont déclaré à CNBC qu'ils étaient préoccupés par le comportement de la société mère chinoise, qui, selon eux, a accès aux données des utilisateurs américains et participe activement à la prise de décision et au développement des produits de la société américaine. Ces cinq personnes ont demandé à rester anonymes, par crainte de représailles de la part de la société chinoise.

La maison mère conserve précisément les données des utilisateurs

En quelques années, TikTok a rapidement séduit le cœur des jeunes américains. Ils sont aujourd'hui près de 92 millions à utiliser l'application aux États-Unis. TikTok aurait même dépassé Instagram dans le classement des applications préférées par les adolescents, juste derrière Snapchat, selon un rapport de Piper Sandler d'octobre 2020. Alors, les accusations de l'administration Trump étaient-elles fondées ? Joe Biden a en tout cas décidé de révoquer les décrets qui visaient à interdire TikTok.

Donald Trump avait déclaré que : "TikTok pourrait fournir des données sur les utilisateurs américains au Parti communiste chinois". TikTok a toujours démenti ces affirmations en expliquant que : "nous n'avons jamais fourni de données sur nos utilisateurs au gouvernement chinois, et nous ne le ferions pas si on nous le demandait". Le problème, selon les anciens employés de TikTok, c'est la frontière quasi inexistante entre TikTok et ByteDance...

L'un d'entre eux a expliqué au journaliste de CNBC que pour accéder aux données des utilisateurs américains, il fallait passer par ByteDance. Il avait besoin d'une liste des utilisateurs qui ont recherché un terme ou un hashtag spécifique ou qui ont aimé une catégorie particulière de vidéos. Pour cela, il a dû s'adresser à une équipe qui travaille sur les données, basée en Chine, afin d'accéder à ces informations. Un deuxième employé a confirmé que ce type de situation était courant.