L’un des leakers les mieux renseignés sur Apple, Kang, affirme avoir reçu une lettre de l’entreprise lui demandant d’arrêter de dévoiler des informations encore non annoncées par l’entreprise. Kang a publié sur Weibo, l’équivalent de Twitter en Chine, la lettre envoyée par les avocats de la firme de Cupertino.

Les informations partagées par Kang concernaient des produits encore non commercialisés. Kang avait notamment révélé toute la gamme d’iPhone 12 et des informations exclusives sur l’HomePod mini avant la keynote d’Apple. Pour la marque à la pomme, ces fuites nuisent à ses activités notamment en donnant des informations confidentielles à la concurrence et pourraient « induire les clients en erreur, car ce qui est divulgué peut ne pas être exact », indique la lettre.

Le leaker Kang se plie à la demande d’Apple en rouspétant

Pour appuyer ces accusations, Apple a apporté des captures d’écran de certains posts de Kang. Certains divulguent des dates de sorties non annoncées, d’autres des problèmes rencontrés sur iPhone. Sans que trop de détails soient connus sur le contenu de la lettre, Kang a été menacé de sanctions en cas de récidive. L’avertissement semble avoir porté ses fruits puisque Kang a annoncé laisser au passé les divulgations sur Apple.

Néanmoins, le leaker ne fait pas ça sans vagues. Même si « vous n'avez signé aucun accord... ils [Apple] pensent que c'est une violation et un abus d'informations commerciales », souligne Kang. Et l’homme accuse à son tour : « votre entreprise ne devrait pas interférer avec mon Weibo ».

« Sans envoyer ou partager des photos, je suis toujours utilisé comme une cible », déplore le leaker qui affirme n’avoir « jamais publié de photos de produits non divulgués ». Kang désigne les fuites évoquées par Apple de « rêves ». Il ironise sur Weibo : « Rêver violera leur mécanisme de confidentialité. Si je fais un rêve, les concurrents d'Apple obtiendront des informations intéressantes. Je ne posterai plus de devinettes et de rêves à l'avenir ».

Kang met également en garde les autres leakers en affirmant que s'ils ne veulent pas « causer des problèmes... alors ne publiez pas ce qu'ils [Apple] ne veulent pas dire au public ». D’après Mac Rumors, d’autres leakers ont également reçu un avertissement écrit de la part des avocats d’Apple.