La nouvelle n'a rien d'anodin, elle est la promesse de revenus publicitaires en hausse pour Apple. La firme a déployé en Chine sa plateforme Apple Search Ads. Lancée il y a cinq ans aux États-Unis, ce service permet aux développeurs ou éditeurs d'applications d'enchérir sur des emplacements publicitaires liés notamment aux recherches par mots-clés sur l'App Store. Ces emplacements permettent de faire découvrir à l'utilisateur une application relative à sa recherche. Cette application est alors affichée en tant que contenu sponsorisé en toute première place des résultats. Même démarche pour mettre en valeur une appli directement dans les suggestions de l'App Store (sous l'onglet recherches). Comme le souligne TechCrunch, Google propose lui aussi un système équivalent pour son propre marché d'application.

Un lancement vraisemblablement ralenti par les autorités chinoises

« Il est probable que le long retard dans le lancement des annonces de recherche en Chine soit dû aux restrictions imposées par le gouvernement chinois sur l'exploitation des activités publicitaires en Chine. Il semble qu'Apple ait trouvé un moyen de contourner ce problème, mais au prix d'accepter les paiements en devises étrangères et de ne pas pouvoir proposer de publicités sous la forme d'onglets de recherche », explique Rich Bishop, CEO d'AppInChina, éditeur spécialisé dans l'aide aux applications souhaitant entrer sur le marché chinois.

Apple a publié un long guide (cinq pages) destiné à aiguiller les développeurs souhaitant promouvoir leurs applications en Chine par le biais de son service d'annonces de recherche. Il leur faudra en effet montrer patte blanche, et obtenir une série de licences spécifiques à leur secteur, explique AppInChina cité par TechCrunch. Le média précise que cela empêchera d'office de très nombreuses entités étrangères de faire de la publicité directe en Chine continentale. Pour rappel, les autorités chinoises imposent préalablement aux firmes étrangères de tisser des partenariats avec des acteurs locaux ayant obtenu toutes les autorisations gouvernementales nécessaires. En d'autres termes, en Chine, l'Apple Search Ads risque de se destiner en tout premier lieu aux entreprises et applications chinoises.