Le 16 juin 2021, Facebook annonçait le lancement des tests des publicités au sein des jeux en réalité virtuelle (VR) supportés par le casque Oculus. C'est le jeu Blaston (Resolution Games) qui a été choisi pour cette première phase d'expérimentation. Malheureusement pour la firme de Mark Zuckerberg, celle-ci ne s'est pas avérée concluante... Cinq jours seulement après le début des tests, soit ce 21 juin 2021, l'éditeur du jeu a fait machine arrière suite aux grondements de colère de ses joueurs, rapporte la BBC.

La communauté de Blaston a fait savoir son mécontentement

Blaston, un jeu de duel en réalité virtuelle, était le premier titre choisi pour tester la diffusion de publicités Facebook au sein des jeux Oculus. Pourtant, l'expérience n'aura pas fait long feu. La communauté du jeu - et plus largement la communauté VR - a très mal accueilli ces tests, et a rapidement fait savoir son mécontentement. Les joueurs reprochent notamment l'apparition de publicités dans un jeu qui est payant (10 dollars), et estiment que celles-ci devraient être réservées aux jeux gratuits.

Un argument qui a été entendu et compris par Resolution Games. Sur le compte Twitter du jeu, l'éditeur a consenti au fait que Blaston "n'était pas le meilleur choix pour ce type de tests publicitaires". C'est pourquoi la société a finalement décidé de reculer, et de mettre fin à la diffusion d'annonces au sein de ce jeu en particulier.

Pour autant, Resolution Games n'en a pas tout à fait fini avec les publicités Facebook au sein de ses titres. Dans un tweet suivant, l'éditeur a évoqué le fait qu'elles pourraient être bientôt diffusées sur Bait!, jeu gratuit sorti en 2019 et qui regrouperait une communauté de 3 millions de joueurs.

Facebook ne restera certainement pas sur cet échec

Pour Facebook, c'est évidemment un premier échec dans son ambition d'implanter la publicité au sein des univers en réalité virtuelle. Pour autant, il ne signe pas la fin de tout. Il y a même fort à parier que la firme de Mark Zuckerberg continuera d'étendre ses tests. Dans sa stratégie de monétisation au travers de la publicité, jusque-là plus que payante, le réseau social ne recule devant rien, et la VR est un secteur trop important pour être délaissé.

Pourtant, selon plusieurs analystes, cela pourrait bien ne pas durer. Richard Windsor estime par exemple : "Je pense que Facebook va rapidement tuer ces expériences publicitaires car la dernière chose dont il a besoin en ce moment est de faire enrager sa base d'utilisateurs juste au moment où la dynamique commence à se mettre en place. Facebook a une grande opportunité avec cette plateforme, et il est plus logique de ne pas bouger et de chercher à la monétiser plus efficacement une fois qu'elle se sera vraiment établie comme leader sur le marché de la VR".