Comme le rapporte le média CNBC, c’est un Falcon 9 déjà utilisé auparavant qui va lancer le satellite GPS III SV05 ce jeudi 17 juin pour le compte de la Space Force. Ce sera la première fois que l’armée américaine utilise un booster qui a déjà servi auparavant.

En effet, si SpaceX a d’ores et déjà effectué des lancements pour la Space Force, sixième branche de l’armée américaine qui a vu le jour sous le mandat de Donald Trump, cette dernière n’acceptait jusqu’alors que les lanceurs neufs. L’année dernière, elle a toutefois modifié le contrat qui la liait à la firme d’Elon Musk en y spécifiant que désormais, elle était d’accord pour que des Falcon 9 auparavant utilisés servent de lanceurs.

Pour rappel, la Space Force a accordé le lancement de cinq de ses six GPS III à SpaceX pour 469, 8 millions de dollars, le dernier ayant été opéré par la United Launch Alliance, l’entreprise commune de Boeing et de Lockheed Martin pour la construction de fusées. Avec des lanceurs réutilisés, l’armée va économiser environ 64 millions de dollars. GPS III comprend un total de 10 satellites, plus durables et plus efficaces, qui vont remplacer le système déjà mis en place par les États-Unis. Leur concepteur, Lockheed Martin, affirme que leur durée de vie sera portée à 15 ans, « soit 25% de plus que les plus récents satellites GPS en orbite aujourd'hui ».

Concernant le lancement prévu pour ce jeudi, Walter Lauderdale, directeur de mission adjoint du Centre des systèmes spatiaux et des missiles de l'US Space Force, déclare : « En préparation de cette première, nous avons travaillé en étroite collaboration avec SpaceX pour comprendre les processus de remise à neuf et nous sommes convaincus que cette fusée est prête pour son prochain vol ».

Ainsi, le Falcon 9 qui sera utilisé est le même que celui qui a réalisé la mission précédente, le lancement du SV04. La Space Force a examiné plus de 440 modifications apportées au booster et a effectué plus de 380 étapes de vérification avant le lancement. L’armée assure toutefois qu’elle sera ouverte, à l’avenir, à l’utilisation de fusées ayant effectué des lancements en dehors de ses activités.

Le lanceur Falcon 9 de SpaceX n’est plus à présenter, il a tout bonnement révolutionné le secteur du spatial. Pouvant être réutilisé jusqu’à 10 fois, et cela pourrait évoluer encore dans le futur, il a déjà franchi la barre des 100 lancements réussis.