Comme prévu, Apple a lancé le 15 juin 2021 les abonnements à renouvellement mensuel payant dans son application Podcasts. Une nouveauté qui est d’ores et déjà disponible dans 170 pays pour les utilisateurs disposant d’iOS 14.6 ou de macOS 11.4.

Les créateurs profiteront des abonnements payants, Apple aussi

Avec Apple Podcasts, la firme de Cupertino a participé à démocratiser le format durant ces quinze dernières années. Elle s’ouvre aujourd’hui aux podcasts payants, un terrain sur lequel elle ne s’était pas encore aventurée.

Il sera, bien sûr, toujours possible d’en profiter gratuitement, mais les options de l’abonnement offrent plusieurs avantages. Parmi elles, l’écoute de podcasts sans publicité, l’accès à des contenus supplémentaires et l’accès à des épisodes exclusifs ou en avant-première. Les options sont fixées par les créateurs, qui peuvent déjà mettre à disposition leur offre “premium”.

Ils définissent eux-mêmes les prix des abonnements qui, en général, ne s’élèvent pas à plus de 5 euros. En revanche, Apple en tirera profit en touchant une commission de 30% sur les revenus des offres payantes. Après un an, elle descendra à 15%.

interface du podcast Midnight Miracle sur Apple Podcasts

Le créateur de podcasts peut choisir d’offrir une période d’essai d’au moins sept jours. Image : Apple

Le podcast, un marché en pleine expansion

Les abonnements payants font leur arrivée sur l’application, au moment où de nombreuses entreprises manifestent un intérêt pour les podcasts. Si peu d’acteurs sont encore présents sur le marché, Spotify compte bien être un concurrent de taille. Non seulement ce dernier prévoit à son tour de lancer des abonnements payants, mais il ne prendra pas de commission dessus. Les podcasts payants du service suédois ne seront donc pas réglés via les achats in-app de l’App Store.

Par ailleurs, la grande différence entre les deux plateformes est que chez Apple, les créateurs de podcasts devront payer un abonnement de 19,99 dollars par mois pour pouvoir proposer leur contenu payant. Chez Spotify, ils n’auront rien à débourser. Une dissemblance qui pourrait peser dans la balance lors du choix entre les deux services.

Si Apple veut dépasser à nouveau le géant suédois en nombre d’auditeurs, il a tout à gagner à redoubler d’efforts. Régler les bugs provoqués par la précédente mise à jour de l’application, comme l’impossibilité de se connecter pour certains, pourrait être un premier pas en avant.