Il n’est pas rare de voir l’intelligence artificielle intervenir dans les jeux vidéo, les voitures autonomes, mais aussi le domaine textuel. Dans ce dernier secteur, Facebook développe actuellement une nouvelle IA appelée TextStyleBrush. Le 11 juin 2021, dans une note de blog, la firme a présenté ce projet de recherche capable de copier le style d’un texte à l’aide d’un seul mot de référence.

TextStyleBrush peut copier le texte trouvé dans une photo

Que l’écriture soit dactylographiée ou manuscrite, TextStyleBrush peut la reproduire dans le même style. Grâce à seulement quelques lettres trouvées dans une photo, cette intelligence artificielle est capable d’imiter la graphie des caractères en quelques secondes.

Facebook explique que de nombreuses IA sont capables de le faire avec des tâches définies et spécifiques. Dans ce cas, elle a mis cette intelligence artificielle au défi de le faire en apprentissage autosupervisé, c’est-à-dire qu’elle fait tout en autonomie. TextStyleBrush est alors suffisamment adaptable pour comprendre toutes les polices qui existent, mais aussi leur positionnement dans l’espace. L’avantage, c’est qu’elle est aussi capable de traduire un mot en conservant son style d’écriture. Auparavant, Facebook avait déjà progressé dans ce domaine en créant l’une des IA traductrices les plus puissantes au monde.

démonstration de textstylebrush qui recopie une écriture à partir d'une photo

TextStyleBrush peut copier un style d'écriture en quelques secondes. Image : Facebook

Facebook veut éviter les deepfakes

Or, le développement d’un outil faisant appel à l’IA soulève des questions quant à son usage à des fins malveillantes. Il y a peu, l’intelligence artificielle du jeu AI Dungeon avait dérapé au contact des joueurs, entraînant la création d’histoires pédophiles. Si Facebook a reconnu qu’il s’agissait d’un sujet sensible, il compte éviter à tout prix les deepfakes et les mauvais usages qui pourraient être faits de TextStyleBrush. L’entreprise américaine publiera ouvertement le résultat de ses recherches sur le sujet, espérant que cela devrait permettre aux chercheurs et aux développeurs d’anticiper les potentiels abus.

La firme de Mark Zuckerberg insiste, certains éléments ne sont pas encore au point. L’intelligence artificielle doit perfectionner la reconnaissance textuelle sur des surfaces métalliques, ainsi que la prise en charge de caractères multicolores.