Vendredi 11 juin 2021, la Ligue de football professionnel a rendu sa décision : Amazon Prime Video obtient 80% des droits de diffusion de la Ligue 1 pour la saison prochaine. À l'annonce de cette décision, la chaîne cryptée Canal+ a aussitôt déclaré qu'elle cesserait de diffuser le championnat de France de football. Comme l'explique Le Monde, c'est une manière de protester contre ce verdict final.

La LFP choisit Amazon Prime Video

Canal+ espérait pour la saison prochaine une nouvelle redistribution des matchs avec BeIN Sports. Il y a encore quelques jours, la chaîne cryptée était loin d'imaginer que la Ligue de football professionnel allait accorder 80% des droits de diffusion à Amazon Prime Video. La chaîne a déclaré dans un communiqué de presse, publié dans la foulée, que : "après l’échec du choix de Mediapro en 2018, Canal+ regrette la décision de la Ligue de football professionnel de retenir aujourd’hui la proposition d’Amazon au détriment de celle de ses partenaires historiques, Canal+ et BeIN Sports. Canal+ ne diffusera donc pas la Ligue 1".

Pour Florent Houzot, directeur de la rédaction, des programmes et des antennes de BeIN Sports : "ça fait partie du jeu. Je ne dis pas que ce n’est pas grave mais la saison qui arrive est pleine d’offres premium de sport, avec le retour de la Champions League sur notre chaîne. Il faut respecter le choix de la LFP". Au lieu de la diffusion de 80% la Ligue 1 et de 100% de la Ligue 2, BeIN Sports devra finalement se contenter de deux matchs par journée de Ligue 2 qu’elle diffusait déjà. Le reste va également à Amazon Prime Video.

Canal+ va avoir du mal à s'en remettre

Depuis maintenant plusieurs semaines, Canal+ a engagé des poursuites juridiques contre la Ligue de football professionnel pour tenter d'obtenir une remise à plat globale des droits de diffusion. La chaîne cryptée a aussi saisi l'Autorité de la concurrence en accusant la LFP d'abus de position dominante, mais la régulateur a rejeté le recours de Canal+. Selon Isabelle de Silva, la présidente de l’Autorité de la concurrence : "il faut laisser aux uns et autres le temps pour expliquer comment la Ligue a attribué ces droits et quel est son projet avec Amazon. Nous regarderons si nous sommes saisis à nouveau par un acteur économique contre cette décision de choisir Amazon. À ce stade, ce n’est pas encore le cas".

L'arrivée de la Ligue 1 sur Twitch avait déjà permis à Amazon de se rapprocher du championnat de France. Amazon Prime Video se félicite et affirme ceci : "cet accord historique fait de Prime Video un partenaire majeur du football professionnel en France et marque le début d’une nouvelle ère pour la Ligue 1 avec des matchs distribués pour la première fois en France sur un service de streaming vidéo. Dans les prochaines semaines, le dispositif de diffusion des matchs sera précisé". Les abonnés sauront notamment combien ils devront débourser pour pouvoir suivre le championnat.