La holding SoftBank Investment Advisers va lancer un programme accélérateur de start-up centré sur la diversité : Emerge. D’après CNBC, pour être incubé, les entreprises candidates doivent justifier qu’au moins l’un de leurs fondateurs est soit non-blanc, une femme, LGBTQ+, handicapé, ou réfugié. Aussi, elles doivent être en cours de lancement avec un service ou produit viable. Le programme dure 8 semaines.

De quoi changer l’image du secteur de la tech qui se compose d’une majorité d’hommes blancs cisgenres. En effet, selon un rapport d’Atomico, 91% des financements sont attribués à des entreprises dont le fondateur est un homme, et 62% des créateurs d’entreprise issus de milieux sous-représentés ont des difficultés à lever des fonds. Néanmoins, il peut être surprenant de favoriser la diversité en mettant les gens dans des cases.

« Softbank est un investisseur célèbre dans les phases finales [de création d'entreprise], avec des succès mondiaux considérables tels qu'Uber [...] Mais il n’est pas rodé pour investir dans les premières étapes embryonnaires », explique Oliver Holle à CNBC, cofondateur et directeur associé de Speedinvest, qui travaille avec SoftBank sur le programme européen Emerge.

Un programme similaire lancé aux États-Unis l’année dernière

SoftBank investit dans les start-up participant à Emerge, ce qui marque une différence majeure avec les programmes habituels. « Il [le programme Emerge] change en passant d’un accélérateur de contacts, outils, réseau et opportunités à un accélérateur qui finit par financer les entreprises », affirme Catherine Lenson à CNBC, directrice des ressources humaines chez SoftBank Investment Advisers. Pour la partie investissement du programme Emerge, SoftBank et Speedinvest vont chacun investir jusqu’à 2,5 millions de dollars. D’autres sociétés d’investissement membres du projet vont participer plus modestement.

Aux États-Unis, l’année dernière, le conglomérat japonais a lancé un programme similaire. En partenariat avec l’incubateur WeWork Labs, le programme Emerge des États-Unis est également axé sur la diversité. 14 start-up dirigées par des personnes issues de milieux sous-représentés ont participé au programme. SoftBank déclare avoir investi 5 millions de dollars dans 13 entreprises de l’incubateur. Autre projet de SoftBank couvrant des champs similaires : l’Opportunity Fund.

Les incubateurs, pépinières et programmes accélérateurs sont bien connus des entrepreneurs. Ces structures offrent un accompagnement aussi bien moral que matériel, notamment avec la mise à disposition de bureaux. Nombre d’entreprises aujourd’hui largement connues y sont passées. C’est le cas d’Airbnb, Stripe et Coinbase.

Pour mener son projet, SoftBank coopère avec des sociétés d’investissement, dont Speedinvest, Cherry Ventures, firstminute capital et Kindred.