Pourquoi TikTok veut-il collecter des empreintes faciales et vocales ? L'application très populaire détenue par l'entreprise chinoise ByteDance vient de faire évoluer sa politique de confidentialité aux États-Unis. En effet, TikTok souhaite désormais collecter des données biométriques sans expliquer vraiment pourquoi. Malgré plusieurs sollicitations, le réseau social refuse pour le moment de clarifier le sujet.

TikTok peut désormais collecter des données biométriques

Le 2 juin 2021, TikTok a donc mis à jour sa politique de confidentialité. En détail, on peut lire sur le site américain de la plateforme que TikTok est désormais autorisé à analyser et à collecter les empreintes faciales et vocales de ses utilisateurs. Des données particulièrement sensibles. On peut notamment lire ceci : "nous pouvons recueillir des informations sur les images et le son qui font partie de votre contenu utilisateur, comme l'identification des objets, la localisation d'une image, des caractéristiques et attributs du visage et du corps, la nature du son et les mots prononcés dans vos vidéos".

TikTok précise que ces informations pourraient : "permettre d'améliorer les effets spéciaux des vidéos et la modération du contenu". Selon The Verge, il s'agit d'une justification pour rassurer les utilisateurs de la plateforme. Cette nouvelle politique de confidentialité est pour le coup parfaitement explicite sur le fait que l'application peut désormais collecter des données biométriques, c'est-à-dire la mesure de caractéristiques physiques, y compris les empreintes faciales et vocales.

Le réseau social n'explique pas clairement à quoi serviront ces données

TikTok précise qu'il demandera le consentement des utilisateurs avant de collecter de telles informations, uniquement lorsque la loi l'y oblige. Si on prend l'exemple des États-Unis, cela ne veut rien dire. Seuls quelques États offrent de ce genre de protections à leurs utilisateurs. C'est par exemple le cas de l'Illinois, du Texas et de la Californie. Selon plusieurs observateurs, TikTok pourrait jouer sur une confusion : partir du principe que si ses utilisateurs acceptent les conditions générales de la plateforme, ils consentent également à la collecte des données biométriques.

Un porte-parole de TikTok s'est exprimé sur le sujet mais il est resté très évasif. Il explique que : "dans le cadre de notre engagement continu envers la transparence, nous avons récemment mis à jour notre politique de confidentialité afin de fournir plus de clarté sur les informations que nous pouvons collecter". Aucune information sur les raisons de cette collecte de données n'est avancée. Pour une application qui se trouve dans le viseur des régulateurs depuis des années à cause de problèmes de confidentialité, il semble qu'il y ait encore des efforts à faire.