Si Snap Inc est majoritairement connue pour Snapchat, son réseau social star, ses ambitions dans d'autres domaines technologiques ne sont pas à prendre à la légère. Depuis plusieurs mois, l'entreprise rachète à tour de bras des firmes plus petites qui se spécialisent dans des secteurs aussi variés que l'intelligence artificielle, la réalité augmentée, ou encore l'e-commerce. Depuis le mois de novembre 2020, ce ne sont pas moins de huit startups qui sont tombées entre ses mains, pour plus de 830 millions de dollars.

Snap met les bouchées doubles pour construire son empire technologique

Si le groupe a toujours racheté çà et là des entreprises, la frénésie d'acquisitions de Snapchat débute en novembre 2020 avec le rachat de Vocai.ai pour 120 millions de dollars. Cette startup d'origine israélienne se présente comme étant une "experte en IA vocales pour les services d’assistances clientèle". Plus concrètement, elle met au point des assistants vocaux permettant de rediriger les clients d'une marque vers des bots ou vers des opérateurs humains, selon la complexité des demandes. La firme promet également que ses assistants sont capables d'offrir "des conversations naturelles (...) qui vous feront vous demander si vous échangez avec un agent virtuel ou avec un humain". Au moment de son rachat par Snap, Voca.ai revendiquait plus de 2 millions d'appels et conversations par mois pour des clients venant de secteurs aussi larges que variés (banque, télécommunications, assurances...).

Le même mois, Snap fait l'acquisition de Voisey, une application musicale d'origine britannique fondée en 2018. Celle-ci permet à des compositeurs de mettre leurs créations directement à disposition des chanteurs et autres rappeurs présents sur la plateforme. Les publications se présentent au format vertical, et durent 60 secondes maximum. Son fonctionnement n'est pas sans rappeler celui du réseau social star du moment, TikTok. L'acquisition de Voisey permettrait à Snapchat d'étoffer ses fonctionnalités musicales, et proposer, par extension, une concurrence plus solide à la plateforme sociale chinoise. Notons que les détails de cette acquisition ont été tenus secrets.

En janvier 2021, c'est au tour de StreetCred d’être rachetée par Snap. Cette startup basée à New-York se spécialise dans les données de localisation, et s'est notamment illustrée par la création d'un jeu mobile dans lequel les joueurs s’affrontent entre eux dans le but de cartographier leur ville. Une fois encore, on peut s’attendre à ce que cette acquisition profite directement à Snapchat, et plus précisément à sa Snap Map.

Dans les semaines qui ont suivi, Snap a jeté son dévolu sur Ariel AI, une startup britannique dont le domaine d'expertise est la vision par ordinateur. L'entreprise a notamment mis au point un outil permettant de modéliser une personne en 3D et en temps réel. Évidemment, les applications d'une telle technologie ont su séduire Snap. Elle peut, par exemple, être utilisée dans l'e-commerce en permettant aux utilisateurs d'essayer virtuellement des vêtements avant de les acheter, ou même dans le secteur du jeu vidéo avec des expériences immersives.

Après deux mois de pause, Snap a repris les affaires avec l'acquisition de Fit Analytics pour 124 millions de dollars. Il s'agit d'une startup allemande qui a développé une technologie permettant à ses utilisateurs de choisir la taille de vêtement la plus adaptée à leur morphologie et selon chaque produit. Comme pour Ariel AI, les outils créés par Fit Analytics ont un intérêt certain dans l'e-commerce.

Toujours en avril 2021, Snap s'est offert Screenshop. Cette application a créé une technologie extrêmement intéressante pour le secteur du e-commerce puisqu'elle permet de scanner les photos d'un utilisateur afin d'identifier son style vestimentaire, et lui faire des recommandations personnalisées.

Le même mois encore, Snap acquiert Pixel8Earth pour 7,6 millions de dollars. Cette entreprise spécialisée dans la cartographie 3D se base sur des données de crowdsourcing. L'objectif, à terme, est de créer une carte aussi précise et détaillée que possible en trois dimensions. Cette fois encore, il est vraisemblable que ce rachat soit mis au profit de la Snap Map.

Enfin, au mois de mai, Snapchat rachète WaveOptics pour 500 millions de dollars. Une firme loin d'être inconnue, puisque c'est elle qui a fourni les écrans de réalité augmentée de ses dernières lunettes de réalité augmentée, les Spectacles 4. Un rachat qui permettra à Snapchat de conserver une avance sur ses concurrents dans le domaine, même si, comme l'a indiqué le réseau social, WaveOptics continuera de travailler avec d'autres clients à l'avenir.

Snap Inc place ses pions sur tous les fronts

De l'e-commerce à la réalité augmentée, en passant par l'intelligence artificielle, la cartographie, et le divertissement, Snap mène une offensive de taille. Manifestement, le petit fantôme a pris en maturité et a désormais bien compris que les investissements étaient nécessaires pour ne pas se laisser distancer par ses concurrents. Ils lui permettront également de développer des fonctionnalités innovantes, à la pointe de la technologie et s'inscrivant dans les tendances actuelles.

Il faut dire que Snapchat revient de loin. Si le réseau social a toujours connu une popularité certaine auprès des utilisateurs, il a également été en proie à d'importantes difficultés financières. L'année 2017 aura d'ailleurs marqué un véritable tournant puisqu'au troisième trimestre, l'entreprise annonçait une perte nette de 443,2 millions de dollars, soit près de quatre fois plus qu'un an auparavant. Une refonte de l'application a alors été lancée dans l'espoir de séduire davantage les annonceurs. Un pari réussi puisque dès l'année suivante le chiffre d'affaires de l'entreprise s'est stabilisé, malgré une baisse de régime en termes de nombre d'utilisateurs.

En 2020, durant la crise sanitaire, Snapchat a démontré qu'il avait appris de ses erreurs passées, et qu'il était désormais capable de monétiser efficacement son application. Durant le premier trimestre de l'année, le réseau social a enregistré 462 millions de dollars de revenus, soit une hausse de 44% par rapport à la même période en 2019. Au troisième trimestre 2020, un nouveau record a été battu ; Snapchat a atteint les 678,7 millions de dollars de revenus, dépassant ainsi toutes les prévisions des analystes. Même exploit au dernier trimestre de l'année 2020, avec pas moins de 911 millions de dollars de revenus générés.

Cette croissance spectaculaire, Snap semble bien décidé à la consolider en 2021. En effet, le premier trimestre de l'année a démarré sur les chapeaux de roues avec 770 millions de dollars de revenus générés par l'application. Mieux encore, durant son premier événement dédié aux annonceurs, la firme a annoncé qu'elle prévoyait une croissance annuelle de 50% de son chiffre d'affaires sur les prochaines années. De quoi affoler les investisseurs qui ont fait exploser les actions en bourse du réseau social après cette annonce.

Évidemment, ces promesses devront être confirmées dans les mois à venir, mais tous les signaux semblent pour l'instant au vert. De toute évidence, le réseau social a su tirer des leçons de ses erreurs passées et met désormais les bouchées doubles pour rester compétitif, notamment grâce à ses investissements. Des efforts pour le moins nécessaires face aux mastodontes que sont Facebook, Instagram ou encore TikTok.