Après l'analyse du gaz sur Mars, le petit rover Curiosity envoyé par la NASA s'intéresse de près aux nuages de la planète rouge. Ils sont très rares et n'apparaissent qu'au moment le plus froid de l'année et dans une région bien précise : près de l'équateur de Mars. L'année dernière, quelques nuages sont apparus au-dessus de Curiosity. La NASA a donc décidé de les étudier. Le rover a pris de nombreuses photographies de ces nuages pour tenter de mieux comprendre leur formation et leur composition.

Curiosity révèle plusieurs sortes de nuages

La NASA appelle ces nuages "inattendus", des nuages précoces. En effet, comme il est très rare de voir des nuages sur Mars, l'agence spatiale américaine a profité de ceux qui passent au-dessus de Curiosity pour tenter de les analyser. La NASA a déjà fait de premières découvertes : "ces nuages précoces sont à une altitude plus élevée que d'habitude. Ceux d'entre nous qui ne sont pas des experts en nuages, comme moi, pourraient ne pas trouver cela très intéressant à première vue, mais il s'agit en fait d'une distinction importante qui nous permet de savoir de quoi sont faits les nuages".

Habituellement, la plupart des nuages se trouvent environ à 60 kilomètres d'altitude dans le ciel et sont composés de glace d'eau. Pourtant, ces nuages précoces semblent être situés encore plus haut. Grâce aux relevés de Curiosity, la NASA tire les conclusions suivantes : "comme ces nuages sont plus haut et plus froids, ils sont probablement constitués de dioxyde de carbone gelé, ou de glace sèche". L'agence spatiale américaine ne donne pas plus de détails sur l'altitude des nuages photographiés par Curiosity, mais on peut imaginer qu'ils soient au moins à 80 ou 100 kilomètres d'altitude.

La composition des nuages peut en dire long sur Mars

L'agence spatiale américaine précise dans son communiqué de presse que : "nos scientifiques recherchent des indices subtils pour établir l'altitude précise de ces nuages précoces, et il faudra davantage d'analyses pour déterminer avec certitude quelles images récentes de Curiosity montrent des nuages de glace d'eau et lesquelles montrent des nuages de glace sèche". La différence est importante et pourrait une nouvelle fois nous permettre de mieux comprendre le fonctionnement de cette planète.

La NASA a également pu observer des nuages totalement différents de ceux que nous connaissons sur Terre. Sur certaines photos, on aperçoit notamment des nuages crépusculaires. L'agence spatiale américaine explique qu'il s'agit : "de nuages qui deviennent brillants à mesure qu'ils se remplissent de cristaux, puis s'assombrissent lorsque la position du Soleil dans le ciel passe en dessous de leur altitude". C'est justement grâce au soleil que les scientifiques vont pouvoir calculer l'altitude des nuages crépusculaires. On a l'impression de voir des vagues dans le ciel martien.

Photographie des nuages crépusculaires. Image : NASA