La Chine compte plus de fournisseurs d’Apple que n’importe quel autre pays. Alors que le contexte de guerre commerciale sino-américaine a poussé certaines entreprises de production de composants électroniques à quitter la Chine, notamment au profit du Mexique, Pékin continue de s’imposer comme l'un des partenaires privilégiés de Cupertino.

D’après un document publié fin mai 2021, recensant la liste des fournisseurs d’Apple, Nikkei Asia a identifié que sur les 200 fournisseurs ayant travaillé avec la marque à la pomme en 2020, 51 sont basés en Chine, Hong Kong inclus. En 2018, 42 entreprises chinoises travaillaient avec Apple. Du côté taïwanais, en 2017, 52 entreprises étaient fournisseur d'Apple. En 2020, elles étaient 48. Ainsi, pour la première fois, la Chine devient le premier fournisseur d’Apple au détriment de Taïwan. Les entreprises taïwanaises ont été les principaux fournisseurs de la marque à la pomme pendant une dizaine d’années.

Cette liste de fournisseurs couvre 98% des dépenses d’Apple en termes de matériaux, fabrication et assemblage. Bien que les montants ne soient pas détaillés, le rapport permet de se rendre compte des différentes régions dont dépend Apple pour sa production. Ce document est publié quasi annuellement depuis 2013. En 2019, aucune publication n’a eu lieu. Apple ne s’est pas expliqué à ce sujet.

« Les seuls composants électroniques que la Chine ne peut pas encore rattraper sont les semi-conducteurs »

La marque à la pomme est connue pour ses normes de qualité rigoureuses. Devenir son fournisseur est, selon les mots d’un responsable de la chaîne d’approvisionnement d’Apple, comme un « ticket d’or » pour les entreprises voulant se positionner en leader mondial. La place de premier fournisseur témoigne donc de la qualité et surtout de la compétitivité des entreprises chinoises. « Ils sont prêts à accepter des activités à faible marge que les autres fournisseurs sont réticents à accepter. De cette façon, ils peuvent progressivement monter en gamme en travaillant avec Apple pour ensuite faire une offre afin d'obtenir plus de contrats la fois suivante », explique à Nikkei Asia le responsable.

Apple compte 21 fournisseurs au Vietnam, dont 7 sont détenus par des entreprises chinoises ou hongkongaises. Parmi eux se trouvent deux producteurs d’AirPods : Luxshare Precision Industry et Goertek. En 2018, 14 sites de production vietnamiens travaillaient pour Apple. Contrairement à la Chine et au Vietnam, les entreprises japonaises ont perdu des marchés. En 2017, elles étaient 43, puis 38 en 2018, pour tomber à 34 en 2020.

Aux États-Unis, la tendance s’apparente à celle du Japon. En 2017, 37 fournisseurs d’Apple étaient américains. En 2020, ils n’étaient plus que 32. Majoritairement, les entreprises américaines fournissent des technologies de pointe comme les semi-conducteurs. « Les seuls composants électroniques que la Chine ne peut pas encore rattraper sont les semi-conducteurs », affirme Jeff Pu, analyste chez GF Securities.