Une chaîne de télévision publique du Danemark, DR, a récemment publié un rapport, qui montre que la National Security Agency (NSA) aurait espionné des personnalités politiques européennes entre 2012 et 2014, avec l'aide d'une agence de renseignement danoise. Pour Emmanuel Macron : "si l'information est vraie, ces pratiques sont inacceptables entre alliés, et encore moins acceptables entre alliés et partenaires européens". La France et l'Allemagne veulent que toute la clarté soit faite sur "l'Opération Dunhammer", nom de code de cette mission.

La NSA a utilisé les câbles Internet sous-marins du Danemark

DR accuse la NSA d'avoir utilisé des câbles de communication danois entre 2012 et 2014. En effet, le Danemark abrite plusieurs stations de câbles Internet sous-marins en provenance et à destination de la Suède, de la Norvège, de l’Allemagne, des Pays-Bas et du Royaume-Uni. La NSA aurait donc pu accéder à des SMS, des appels et même aux recherches Internet des personnalités visées. Un rapport qui ravive les déclarations du lanceur d'alerte Edward Snowden en 2013. À l'époque, l'homme avait dévoilé des documents qui montraient que la NSA surveillait plusieurs dirigeants mondiaux.

Ce dimanche 30 mai 2021, DR a publié un nouveau rapport qui montre que la NSA aurait effectivement espionné plusieurs dirigeants européens avec l'aide du Danemark. La ministre danoise de la Défense, Trine Bramsen, a déclaré que : "le gouvernement danois ne peut pas et ne commentera pas les spéculations des médias concernant nos services de renseignement. La position du gouvernement danois est claire : le ciblage systématique contre nos proches partenaires alliés est inacceptable". À ce stade, il est trop tôt pour dire si le gouvernement danois savait que Washington utilisait son système de surveillance pour espionner ses voisins. La NSA a également refusé de faire des commentaires.

Plusieurs personnalités européennes ont été espionnées

Angela Merkel a pris la parole pour dire qu'elle était d'accord avec l'affirmation du président français Emmanuel Macron selon laquelle les écoutes entre alliés étaient inacceptables. Elle a précisé ceci : "je suis soulagée que la ministre de la Défense, ait dit très clairement ce qu'elle pensait de ces choses et dans cette mesure, je vois une bonne base, pas seulement pour clarifier les choses, mais pour vraiment construire une relation de confiance". Le porte-parole du gouvernement allemand explique que le gouvernement fédéral est en contact avec toutes les autorités compétentes pour faire la lumière sur cette affaire.

Angela Merkel n'est vraisemblablement pas la seule à avoir été espionnée avec l'aide du Danemark. L'enquête de DR a révélé que des hauts fonctionnaires en Suède, en France et en Norvège ont également été écoutés à l'aide des câbles sous-marins danois. Ces allégations semblent confirmer les conclusions tirées des révélations de Snowden. La chaîne de télévision publique danoise précise que les renseignements ont été recueillis grâce à un logiciel connu sous le nom de Xkeyscore, directement développé par la NSA.