LinkedIn vient de publier son dernier rapport de transparence. Sur les six derniers mois étudiés dans ce rapport, plusieurs grandes tendances se dégagent. Il y a notamment moins de faux profils sur la plateforme : 98,3% des faux comptes ont été supprimés. Sur cette même période, LinkedIn a constaté la diffusion de "contenus inappropriés" plus nombreux qu'auparavant. La plateforme explique cette tendance, en partie, avec les élections présidentielles américaines et la crise sanitaire.

De plus en plus de contenus inappropriés sur le réseau professionnel

Le réseau social constate une augmentation des signalements pour les contenus considérés comme étant de la désinformation. Cette catégorie de contenus inappropriés arrive en deuxième place. Comme vous le voir sur le graphique ci-dessous, la plateforme a décidé de créer une nouvelle catégorie intitulée "harcèlement ou abus". Celle-ci permet aux utilisateurs de LinkedIn de signaler des contenus considérés comme tels. C'est justement la catégorie la plus utilisée sur la dernière période... Comme LinkedIn est un réseau sur lequel les interactions sont de plus en plus nombreuses, cela se traduit logiquement par davantage d'interactions négatives.

Répartition des raisons pour lesquelles les contenus ont été supprimés de juillet à décembre 2020. Capture d'écran : LinkedIn

LinkedIn prend des mesures importantes pour détecter les contenus inappropriés, mais ce n'est pas de trop. L'augmentation des signalements est très importante. Il s'agit très probablement d'une préoccupation importante pour la plateforme et cela demande à être surveillé de près. Comme vous pouvez le voir sur le graphique ci-dessous, le nombre de signalements pour les contenus considérés comme étant de la désinformation est par exemple passé de 22 846 de janvier à juin 2020 à 110 742 de juillet à décembre 2020. Même chose pour les contenus violents qui sont passés de 2 142 à 22 348.

Répartition des raisons pour lesquelles les contenus ont été supprimés de janvier à juin 2020. Capture d'écran : LinkedIn

La politique de lutte contre les faux profils semble fonctionner

Concernant la politique de lutte contre les faux profils, LinkedIn semble avoir progressé. On peut lire dans le rapport que : "nos politiques interdisent les faux profils et exigent que les membres soient de vraies personnes qui se représentent fidèlement et contribuent de manière authentique". Selon le réseau social : "nos outils automatisés ont bloqué la grande majorité (98,3 %) des faux comptes. Nous avons également constaté une diminution significative de la création des faux comptes, et une diminution correspondante du spam et du contenu d'escroquerie généré par les faux profils".

De janvier à juin 2020, LinkedIn a supprimé 33,7 millions de "faux comptes" au stade de l'enregistrement. Au cours de la dernière période, de juillet à fin décembre 2020, LinkedIn n'a eu que 11,6 millions de suppressions de comptes à réaliser. C'est bien la preuve que le nombre de faux profils semble diminuer au fil du temps. Selon la plateforme : "nos efforts pour éradiquer les faux profils semblent avoir un certain impact et dissuadent les escrocs d'utiliser cette méthode".

Nombre de faux comptes supprimés par LinkedIn. Capture d'écran : LinkedIn