Si vous prenez souvent l'avion, vous savez à quel point le débarquement des passagers peut être brouillon, surtout après un vol long courrier où la fatigue, le stress et l'énervement peuvent vite se faire sentir. Dans un contexte pandémique, pour simplifier mais aussi et surtout optimiser la sortie des passagers, Airbus réfléchit à un système de signaux lumineux. L'objectif est simple : éviter les embouteillages dans les allées pour limiter les risques de contamination et in fine accélérer le débarquement en procédant de manière ordonnée, comme pour l'embarquement (section par section) dans un gros porteur.

Un débarquement rang par rang, avec des instructions du personnel de bord

Repéré par nos confrères de Clubic, le protocole étudié par l'avionneur européen est au fond assez simple. Il se base sur une combinaisons de signaux lumineux, censé être compris de manière universelle par les passagers, et pourra le cas échéant être complété par des consignes vocales émanant du personnel de bord. Différents types de signaux ont été imaginés par les ingénieurs d'Airbus, utilisant des couleurs, motifs et espacement variés en cabine.

Bien entendu, la chose restera entièrement configurable par les compagnies aériennes. Il leur sera par exemple possible de choisir le type de signaux les plus adaptés à leur flotte, leurs clientèles ou aux pays desservis. Les couleurs pourront enfin varier en fonction de la couleur de livrée de la compagnie ou du pays de destination.

Airbus est visiblement convaincu de la pertinence de son dispositif. Suffisamment en tout cas pour l'avoir déjà proposé aux compagnies aériennes. Comme l'indique Clubic, il est donc possible que certaines d'entre elles l'adoptent sous une forme ou une autre dans les prochaines semaines. Reste à savoir si ce système suffira à discipliner suffisamment plusieurs centaines de passagers exténués. Le personnel de bord risque de devoir redoubler de patience... et de pédagogie.