Sur le trimestre clôturé en mars 2021, Kuaishou, l’application de partage de vidéos de Tencent, a connu une croissance de 37% de son chiffre d’affaires, qui s'élève à 17 milliards de yuans (de l’ordre de 2 milliards d’euros). Depuis le mois de février et son entrée en bourse, les actions du réseau social ont plus que doublé. Par rapport aux dernières introductions d’entreprises chinoises, la performance est historique.

Bien que la croissance des revenus publicitaires de Kuaishou ait baissé de quelque 10%, passant de 170% à 161%, l’entreprise tire largement son dynamisme de cette activité. Jusqu’alors, ses ressources étaient majoritairement issues des cadeaux virtuels et des donations émis au sein de l’application. Grâce au live shopping, la branche ayant enregistré la meilleure croissance est celle de l’e-commerce qui a plus que triplé pour atteindre une valeur brute de 118,6 milliards de yuans (près de 15 milliards d’euros).

Néanmoins, ces résultats n’empêchent pas la deuxième application chinoise de partage de vidéos d’enregistrer une plus grande perte nette que l’année précédente, passée de 30,5 milliards à 57,8 milliards en mars. De manière générale, les pertes d’une entreprise s’expliquent de différentes manières et peuvent assez paradoxalement être signe de vivacité, notamment si elles résultent d’une politique d’investissement.

Image de présentation de Kuaishou.

S’adressant aux “personnes ordinaires”, Kuaishou est particulièrement populaire dans les milieux ruraux. Image : Kuaishou

Douyin de TikTok, rivale de Kuaishou

Le 25 mai, à la suite de la réduction des objectifs relatifs au cours de l’action par certaines banques d’investissements, dont Morgan Stanley, l’action de l'application de Tencent a chuté de 8%.

En Chine, le nombre d’utilisateurs actifs mensuellement sur Kuaishou est passé de 495 millions à 520 millions. Celui des utilisateurs quotidiens atteint 300 millions. Par-delà les frontières chinoises, Kuaishou compte 100 millions d’utilisateurs. Alors que Douyin, l'équivalent chinois de TikTok et première application du pays, compte 550 millions d’utilisateurs par mois, la concurrence s’intensifie entre les deux applications.

Pour Kuaishou, il est donc l’heure d’entrer en compétition avec ses concurrents tels que le mastodonte WeChat ou de plus jeunes acteurs comme Bilibili. Pour ce faire, l’entreprise a investi dans son interface : « À partir du premier trimestre de 2021, nous avons mis davantage l'accent sur l'amélioration de la qualité de l'interface de nos producteurs de contenu, ainsi que sur celle de présentation des contenus et produits d'un créateur, là où ils construisent et nourrissent leurs communautés », a indiqué Kuaishou. Au niveau international, l'application compte également conquérir de nouveaux marchés avec des applications comme Kwai et Snack Vidéo.

ByteDance, la maison mère de TikTok et Douyin, a de son côté investi dans une branche e-commerce et lancé de nouvelles offres publicitaires. D’après une note interne consultée par Bloomberg, ByteDance ambitionne d’augmenter ses revenus publicitaires de 40% et de tripler son activité d’e-commerce.