« Nous avons suivi de près les innovations technologiques qui transforment actuellement le monde des paiements, de la finance et de la banque, et nous nous y sommes adaptés », soutient le président de la Réserve fédérale, Jerome Powell. Cette adaptation pourrait prendre la forme d’une monnaie numérique de banque centrale (MNBC). En effet, le 20 mai 2021, la Réserve fédérale (Fed) des États-Unis, soit la banque centrale américaine, a annoncé dans un communiqué étudier un projet de création de MNBC. La Fed a déclaré qu’elle publierait cet été un document de recherche sur sa MNBC afin de contrebalancer les avantages et les risques.

« Nous nous concentrons principalement sur la question de savoir si et comment une MNBC pourrait améliorer l'efficacité et le dynamisme du système de paiement national américain », indique Jerome Powell dans une vidéo. Par ailleurs, le président de la banque centrale américaine souhaite que les États-Unis jouent « un rôle de premier plan » dans l’élaboration de normes internationales.

Les citoyens américains devraient être consultés, notamment sur l'inclusion financière, ainsi que sur les questions de confidentialité et de sécurité des données. Néanmoins, pour le moment, ce projet se trouve à l’élaboration du commencement. De plus, pendant que la Fed s’attelle à la création d’une MNBC, le Digital Dollar Project, un projet à but non lucratif mené par Accenture et la Digital Dollar Foundation a annoncé cinq projets pilotes de MNBC. Des programmes qui pourraient faire de l’ombre à la banque centrale américaine.

Aujourd’hui, des projets de MNBC fleurissent à travers le monde. La Chine est déjà bien avancée et les services financiers d’Alibaba proposent le yuan numérique, le Royaume-Uni a ouvert un département dédié au développement de sa MNBC, et l’Europe travaille sur l’euro numérique.