La startup chinoise Pony.ai, spécialisée dans la conduite autonome, vient d’obtenir l’autorisation de la part du Department of Motor Vehicules (DMV) pour tester des véhicules autonomes sans chauffeur en Californie.

L’entreprise pourra opérer ses tests dans des rues spécifiques à Fremont, à Milpitas, et à Irvine, trois villes californiennes de taille moyenne. Si Pony.ai effectue des essais avec ses véhicules autonomes depuis 2017, elle n’avait pas encore l’autorisation pour les réaliser sans aucun chauffeur de sécurité. « Les véhicules sont conçus pour fonctionner sur des routes dont les limites de vitesse affichées ne dépassent pas 45 miles par heure (ndlr : 72 km/h), par temps clair et avec peu de précipitations. Les essais se dérouleront initialement à Fremont et Milpitas, en semaine, entre 10 heures et 15 heures », explique le DMV dans son communiqué.

En Californie, 55 entreprises disposent d’un permis pour tester leurs véhicules autonomes avec un chauffeur de sécurité. Avec cette autorisation, Pony.ai est en revanche devenue la 8e à pouvoir opérer sans conducteur, après Baidu, AutoX, WeRide, Cruise, Nuro, Waymo et Zoox. Afin d’obtenir l’accord des autorités, les sociétés « doivent certifier qu'elles répondent à un certain nombre d'exigences en matière de sécurité, d'assurance et d'immatriculation des véhicules », assure le DMV. Actuellement, Nuro est l’unique firme pouvant faire rouler des véhicules autonomes à des fins commerciales.

Il s’agit d’une étape importante pour Pony.ai, jeune entreprise qui a déjà franchi de nombreux échelons. Fondée en 2016 par les anciens développeurs de Baidu James Peng et Lou Tiancheng, la startup chinoise a levé plus d’1 milliard de dollars, dont 400 millions de la part de Toyota, et affirme que sa valorisation atteint désormais les 5,3 milliards de dollars. Comme le rapporte TechCrunch, l'entreprise développe une sorte de conducteur virtuel pour toutes les tailles de véhicules, des petites voitures aux gros camions, et peut fonctionner à la fois sur les réseaux de covoiturage et de services logistiques.

Pony.ai a récemment déclaré que ses robotaxis seraient prêts pour ses clients dès 2023. Elle assure, par ailleurs, être la première entreprise à lancer un service de transport autonome et à proposer des trajets en voiture autonome au grand public en Chine.