Dans une vidéo publiée le 21 mai dernier, Microsoft a dévoilé comment elle imagine la salle de réunion du futur, repensée pour répondre aux nouveaux défis causés par le travail à distance.

« Découvrez l'avenir de Microsoft Teams Rooms, où les expériences sont immersives et les connexions naturelles », écrit la firme de Redmond. On peut ainsi y voir une interface Rooms mise à jour qui positionne les participants près du bas de l'écran pour donner l'impression qu'ils se trouvent à la table. Au-dessus d'eux, se trouvent deux fenêtres dédiées au chat de la réunion et à tout point d'action nécessitant une attention particulière.

Cette salle hybride mêle logiciel et matériel, et est pourvue d’appareils de pointe développés par Microsoft. Par exemple, l’écran Teams est bien plus large de sorte à ce que les personnes participant à une visioconférence aient une plus grande apparence, comme dans la vraie vie. Par ailleurs, l’audio a été spécifiquement désigné pour que lorsqu’une personne parle, sa voix semble directement venir de sa bouche. Microsoft précise en outre que la caméra sera placée au niveau des yeux afin que les participants aient l’impression de réellement se regarder face à face.

Tout cela répond spécifiquement aux nouvelles demandes des travailleurs. Dans un billet de blog publié sur LinkedIn, le PDG de Microsoft, Satya Nadella, explique : « D'après nos recherches, la grande majorité des employés disent vouloir des options de travail à distance plus flexibles, mais en même temps, ils disent aussi vouloir plus de collaboration en personne, post-pandémie. C'est le paradoxe du travail hybride ».

Il ajoute que « quel que soit l'endroit où les personnes travaillent, elles doivent avoir une vue commune des participants aux réunions et être en mesure de se connecter avec eux. Elles doivent toujours avoir accès aux mêmes informations partagées. Et elles doivent pouvoir voir ce sur quoi tous les participants à la réunion collaborent, qu'il s'agisse d'un tableau blanc ou d'un document ». Si les entreprises souhaitent reproduire la vision de Microsoft, elles devront toutefois investir dans du matériel : la firme de Redmond propose ainsi plusieurs appareils dans une page dédiée au travail dit hybride.

La pandémie semble avoir bouleversé le monde du travail sur le long terme. En plus de Microsoft, Google s’est également intéressée aux visioconférences en dévoilant son projet Starline, mêlant l’intelligence artificielle et la 3D.