Depuis de nombreuses années, les agrégateurs de contenu permettent de regrouper l’ensemble des derniers articles publiés sur les sites web préférés des utilisateurs. Parmi les plateformes connues, nous pouvons, par exemple, citer Feedly, Inoreader, ou encore feu Google Reader. Jusqu’en 2013, Google avait, en effet, en sa possession un outil réputé dans le monde des agrégateurs. Huit ans après sa fermeture, la firme de Mountain View vient d’annoncer l’arrivée d’une fonctionnalité inhérente à Chrome afin de suivre vos sites web favoris.

Google Chrome permettra bientôt de suivre vos sites favoris grâce aux flux RSS

Dans un billet de blog de Chromium, Google vient d’annoncer son grand retour dans le monde des flux RSS. La société a, en effet, expliqué qu’une fonctionnalité été en cours d’expérimentation pour son navigateur Chrome : « Nous explorons une manière de simplifier l’expérience pour recevoir les dernières et les meilleures actualités de vos sites favoris directement dans Chrome, en utilisant le standard ouvert des RSS ».

Pour faire simple, les internautes vont prochainement pouvoir s’abonner à un site web en appuyant sur un bouton « Suivre ». Dès lors, Google Chrome affichera lors de l’ouverture d’un nouvel onglet une section « Suivis ». En cliquant dessus, les utilisateurs retrouveront l’ensemble des dernières publications des sites web suivis. Sans grande surprise, le navigateur utilisera directement les flux RSS des sites web pour afficher les contenus publiés le plus récemment. Cette nouvelle fonctionnalité ne triera cependant pas les actualités en fonction de leur popularité ou des catégories comme peuvent le proposer d’autres plateformes.

Présentation de l'option de suivi d'un flux RSS sur Google Chrome

S'abonner à un site directement depuis Google Chrome grâce au flux RSS sera un jeu d'enfant. Image : Google.

Pour le moment, seul un nombre limité d’utilisateurs aux États-Unis ont accès à cette fonctionnalité grâce à l’application Chrome Canary sur Android. Google précise pour finir : « Nous fournirons davantage de conseils aux éditeurs de sites Web au fur et à mesure que nous apprendrons et évaluerons si cette fonctionnalité passera du stade expérimental à un déploiement plus large dans Chrome ». Il faudra donc encore s’armer de patience avant de voir arriver la fonctionnalité (ou non…).