Une version 2.2 de Flutter a été annoncée le 18 mai au cours de la conférence Google I/O 2021. Cette boîte à outil open source a été présentée pour la première fois lors de l’événement de 2018. Elle permet aux développeurs de construire des logiciels multiplateformes, Android, iOS, Linux, Windows, macOS, avec une même base de code.

La vraie mise à jour de Flutter date de mars

Un kit très pratique pour les développeurs qui a trouvé son public : d’après Google 200 000 applications ont été créées avec Flutter sur le Play Store. Parmi elles, des applications d’entreprises aux noms bien connus tels que WeChat, ByteDance, BMW, Grab, DiDi.

Flutter a connu sa mise à jour marquante un peu avant Google I/O, en mars. Flutter 2 s’est enfin ouvert au-delà d’Android et iOS pour s’ouvrir aux applications web et de bureau. La version 2.2 présentée le 18 mai promet donc des nouveautés plus modestes. Il s’agit essentiellement d’ajustement, par exemple une rationalisation du processus d’introduction des applications Flutter sur les plateformes de bureaux.

Avec Flutter 2 la sécurité "null" du langage est apparue, pour permettre aux codeurs de mettre un terme aux erreurs et bug qui pouvaient apparaître. Dans la version 2.2, cette sécurité, optionnelle, est là par défaut pour tout nouveau projet. En parallèle du changement de version de Flutter, une mise à jour de Dart, la version 2.13, est sortie.

La monétisation d’un kit qui gagne du terrain

La nouvelle version vise également la monétisation avec l’ajout d’un nouveau plug-in de paiement permettant de mettre Google Pay sur les applications Android et iOS. De nouveaux formats de bannières via le SDK Google Mobile Ads ont également été ajoutés.

Flutter 2.2 n'est pas révolutionnaire pour ce kit pour développeur multiplateforme qui a déjà les atouts pour séduire. Google l’a annoncé fièrement, Flutter est sur la bonne dynamique avec, sur les applications des 30 derniers jours, une sur huit qui l’utilise.