Riche d’une base de joueurs conséquente grâce à ses consoles PlayStation, Sony semble vouloir étendre son activité dans le domaine du jeu vidéo. En effet, un brevet déposé en 2019 et publié ce mois-ci vient de dévoiler un système de pari e-sportif imaginé par la firme nippone. Grâce à cette plateforme, les joueurs pourraient ainsi mettre en jeu de l’argent, des bitcoins, ou encore des objets in-games lors de compétitions d’e-sport.

Les paris e-sportifs bientôt sur les consoles de Sony ?

À travers ce brevet, Sony présente tout d’abord une plateforme permettant de regarder des évènements e-sportifs en direct. Cependant, cette dernière ne serait pas uniquement dédiée aux PlayStation, mais aussi aux consoles de Microsoft ou encore Nintendo. Lors de compétitions, les utilisateurs auraient en plus l’opportunité de parier en temps réel. Cela pourrait se faire sous forme de mises d’argent, de bitcoins, d’objets virtuels, d’items en jeu ou encore de fichiers NFT par exemple. Tout comme dans les paris sportifs traditionnels, le système mis en place par Sony prendrait en compte en temps réel les performances des joueurs, mais aussi leur historique, afin d’ajuster les cotes.

Outre le fait de parier sur un joueur ou une équipe, Sony irait encore plus loin en permettant de miser sur la durée d’un match, le nombre de points, mais aussi d’autres scénarios typiques à chaque jeu. Encore plus étonnants, les joueurs pourraient parier contre des amis ou d’autres spectateurs. Il serait même possible d’envoyer des propositions de paris sur une donnée particulière d’un match. Grâce à du machine learning, le système de paris e-sportif de Sony permettrait de déterminer le plus impartialement les chances de remporter un pari avec l’aide de multiples données (statistiques des joueurs, équipes, vidéos…).

Pour rappel, Sony a acheté en mars dernier l’EVO, une grande compétition e-sportive où des joueurs du monde entier s’affrontent sur des jeux de combats en un contre un. Le développement d’une plateforme de paris semble donc concilier le brevet de l’entreprise avec ce récent investissement dans l’e-sport.