Elle était attendue cette Google I/O 2021, après l’annulation de l’édition précédente. Dans un format mixte, distanciel présentiel, la première journée de la conférence des développeurs de Mountain View a tenu ses promesses. D’un côté des annonces à court terme, comme Android 12, l’interconnexion plus poussée de Workspace, l’amélioration de Wear OS… De l’autre des projets pour l’avenir comme Starline qui ambitionne de révolutionner les conférences, LaMDA, un nouveau modèle d’IA conversationnelle, ou le projet de commercialisation d’un ordinateur quantique d’ici 2029.

Ce qui doit arriver rapidement

Android 12, l’annonce reine

C’est probablement la principale annonce de cette édition 2021 de Google I/O, le renouveau d’Android pour ses 3 milliards d’appareils équipés. Google a été à la hauteur avec des changements profonds de design d’Android 12. Le nouveau système, Material YOU opte sur la couleur, la personnalisation, l’agrandissant les icônes, la fluidification de ses animations. Un design qui se veut plus dynamique, accessible et ludique pour les utilisateurs.
Ajouts notables de cette nouvelle mouture d’Android, plusieurs éléments bienvenus pour permettre à l’utilisateur de maîtriser sa vie privée. Un tableau de bord pour gérer les autorisations des applications, vérifier lesquels ont eu accès au micro, caméra, localisation. C’est sur ces trois derniers éléments qu’Android 12 met le paquet avec plus de transparence sur leur emploi par les applications et la possibilité de les couper. À noter en bonus, une télécommande pour les quelque 80 millions d’appareils dotés d’Android TV, un smartphone capable de servir de clef pour une voiture…

Google et Samsung unissent leurs forces pour améliorer Wear OS

C’est une mise à jour qui fera date et conforte l’amitié entre Google et Samsung. Les entreprises américaine et coréenne ont annoncé l’unification de Wear OS et Tizen, leurs systèmes d’exploitation respectifs de montre connectés. La mise à jour est présentée comme plus performante, plus fluide, économe en énergie, avec accès facilité aux raccourcis. Bonus, il sera bientôt possible d’écouter ses titres Spotify ou YouTube Music hors ligne. Suffisant pour faire de l’ombre à Apple ?

Google Workspace, le travail intégré

Google veut faire gagner de l’efficacité aux utilisateurs de sa plateforme G Suite depuis longtemps. Maintenant qu’elle est devenue Google Workspace, elle garde son maître mot, l’interconnexion entre ses services. « Smart Canvas » est l’illustration parfaite de ces efforts. Un exemple : il sera possible de rejoindre une réunion Meet intégrée à un Google Docs partagé entre tous les participants. Google Docs a été particulièrement chouchouté, avec une série de nouvelles fonctionnalités… Attendues.

Google s’impose un peu plus dans l’e-commerce avec l’aide Shopify

De l’efficacité au travail, passons au commerce. Google a annoncé un partenariat élargi avec Shopify : ses 1 700 000 marchands pourront répertorier plus facilement leurs produits sur les services Google.
Mountain View veut devenir assistant Shopping via « Shopping Graph », un modèle qui trie et compile les données de différents sites pour faciliter les comparaisons entre produit. D’autres fonctionnalités ont été annoncées en marge pour faire de Google une vraie plateforme d’e-commerce.

Google améliore Live View, une des fonctionnalités de Google Maps

L’IA et la réalité augmentée dans sa poche c’est Live View. Grâce à ce service de Google Maps, il est possible de suivre avec la caméra de son téléphone son environnement. En tout pas moins d’une centaine de modifications, ajouts, nouvelles fonctionnalités ont été annoncées d’ici la fin de l’année.

Les mises à jour qui feront plaisir aux développeurs

Ce ne sont pas les annonces marquantes de cette première journée de Google I/O. Firebase et Flutter bénéficient de mises à jour qui feront plaisir aux destinataires de ces nouveautés, les développeurs.

Les plans sur la comète

Starline la conférence visio en tête à tête

Comme Live View, Starline mélange intelligence artificielle et réalité augmentée. Mais à un autre niveau. Starline c’est une cabine dans laquelle il sera possible de parler à son interlocuteur en face-à-face grâce à un hologramme 3D. Une révolution de la visio-conférence qui n’est pas pour tout de suite. En test, Google doit encore travailler sur le prix et l’accessibilité de son dispositif.

LaMDA : modèle de langage LaMDA Language Model for Dialogue Applications

C’est la scène marquante de cette première journée, une prise de parole de Pluton, rien que ça. Une performance offerte par le nouveau modèle de langage de Google, Model for Dialogue Applications. L’objectif de LaMDA, rapprocher les IA conversationnelles de l’homme. LaMDA reste de l’ordre du prototype, mais ouvre plein de perspective pour les chatbots pour le moment très limitée.

Google veut commercialiser un ordinateur quantique d’ici 2029

Google se dote d’un campus dédié à la recherche sur l’informatique quantique à Santa Barbara, en Californie. Dans ce campus les ingénieurs de Google ont bien l’intention de développer le premier ordinateur quantique commercialisable avant 2029. Le rendez-vous est pris.

Voilà pour les grandes annonces d’une première journée riches en nouveautés, en espérant que les suivantes suivent cet exemple !