Facebook a annoncé le 18 mai le lancement de l’événement « Live Shopping Fridays » aux États-Unis, dès le vendredi 21 mai. De grandes marques seront invitées toutes les semaines à réaliser des Lives vidéo sur Facebook Shop au cours desquels les spectateurs pourront faire leurs achats.

Faire connaître le shopping live

Parmi les marques déjà révélées par Facebook, Abercrombie and Fitch, Bobbi Brown, Clinique, Sephora, Dermalogica, Alleyoop et Zox. Elles pourront s’emparer du format de diverses façons : des Lives beauté, soin de la peau, mode, présentation des coulisses de l’entreprise…

Les spectateurs pourront quant à eux commenter, poser leur question. Ils pourront aussi, bien sûr, faire leurs achats directement sur la plateforme. Les marques recevront les informations pour expédier leurs produits et d’autres données si les clients l'acceptent (mail, téléphone…).

Yulie Kwon Kim a expliqué à TechCrunch l’intérêt de ce service, « une grande partie de ce que les gens font du lèche-vitrine pour voir ce qui est nouveau, pour se divertir. Vous découvrez quelque chose de cool dont vous n'étiez pas au courant. Lorsqu'ils font des achats, les gens veulent souvent entendre une personne en chair et en os, obtenir des suggestions, voir le produit et le contexte ».

L’événement doit remplir un objectif : attirer grandes marques et consommateurs vers le live shopping. Cette possibilité est proposée par Facebook au grand public depuis l’été 2020. Durant les diverses versions bêta, ce sont surtout les petites et moyennes entreprises qui se sont emparées de cette opportunité.

Facebook a suspendu sa commission sur les ventes jusqu’en juin 2021 pour justement les soutenir en période de Covid-19, lorsque les commerces non essentiels ont dû fermer leurs portes. Une bonne intention bien pratique pour attirer des entreprises sur son nouveau service.

Facebook à la recherche de nouvelles sources de revenus

Facebook Shop, arrive à point nommé pour le réseau social. Avec les nouvelles mesures sur la vie privée annoncée par Apple, la source principale de profit pour Facebook, le marché des données pourrait se tarir. Développer sa marketplace, diversifier ses sources de revenus est devenu un enjeu majeur pour la plateforme dans les mois, années qui viennent.