La semaine dernière, c’était au tour de Disney de publier ses résultats trimestriels. Ses revenus générés par les parcs ont fortement été affectés par les restrictions liées à la crise sanitaire, et Disney+ peine étonnamment à relever le tout. En effet, le ralentissement de la plateforme de streaming inquiète les marchés.

103 millions d’abonnés pour Disney+, mais une progression trop faible

Depuis son lancement en novembre 2019 aux États-Unis, puis en 2020 dans d’autres régions du monde, Disney+ connaît une ascension fulgurante. Elle réunit de plus en plus d’utilisateurs sur sa plateforme, au point d’atteindre la barre des 100 millions d’abonnés en à peine un an. Désormais, Disney+ en réunit 103 millions. Un chiffre impressionnant, mais qui a déçu les attentes de Wall Street, qui en attendait 109 millions. Par ailleurs, les actions de la société ont chuté d’environ 4% à l’annonce de ses chiffres trimestriels.

Dans la même catégorie

Si la crise sanitaire a rendu l’année difficile au groupe Disney, la baisse de 13% de son chiffre d’affaires était attendue par l’entreprise et les analystes. “Les chiffres de ce trimestre étaient exactement comme nous l’avions projeté en interne, donc pas de déception”, a déclaré Bob Chapek, PDG de Disney, à CNBC. En revanche, il n’était pas prévu que la croissance de Disney+ soit aussi faible. Une déception pour la firme, qui misait pourtant tout sur le streaming.

De son côté, Netflix avait également dévoilé des chiffres en dessous des attentes. La plateforme avait loupé de peu la barre des 200 millions d’abonnés et chutait en bourse à l’annonce de ses résultats. Or, si Disney+ veut espérer passer devant son concurrent, elle doit s’ouvrir à un plus large public, ce qui lui permettrait peut-être d’augmenter son revenu moyen par utilisateur. En effet, au premier trimestre 2021, celui de Disney+ n’était que de 5,61 dollars par mois, quand celui de Netflix s’élevait à 14,25 dollars en Amérique du Nord.

Bob Chapek a rassuré ses investisseurs en misant sur la sortie de Loki, la nouvelle série Marvel, le 9 juin prochain. De nombreux investissements pour la franchise Star Wars sont également prévus, ce qui contribuerait peut-être au souhait de Disney+ d’atteindre 230 à 260 millions d’abonnés d’ici 2024.