Après des mois de rumeurs, les deux géants indonésiens de la technologie Tokopedia et Gojek ont annoncé leur fusion pour former le groupe GoTo. Les deux firmes n’ont pas confirmé la valorisation de leur alliance, mais elles ont précédemment été évaluées à 18 milliards de dollars. L’entité devient alors le plus grand groupe technologique d’Indonésie.

Gojek et Tokopedia : le plus gros accord jamais réalisé en Indonésie

Les deux licornes indonésiennes Gojek et Tokopedia unissent leurs activités respectives pour créer une application inédite, ou plutôt, une super-application. Elle rassemblera l’e-commerce, la livraison de repas, la réservation de VTC ainsi que des services financiers. "GoTo sera unique dans sa capacité à couvrir les deux tiers des dépenses des consommateurs indonésiens", a déclaré le président de Tokopedia, Patrick Cao. Ce dernier devient également président de GoTo, tandis qu’Andre Soelistyo de Gojek en devient son PDG.

Dans un communiqué, les deux firmes ont souligné que c’est l’une des plus grosses transactions dans le secteur technologique en Asie, mais aussi qu’elle représente “la plus importante combinaison d’activités en Indonésie”.

Cette fusion est soutenue par des investisseurs importants, tels que Google, Facebook, PayPal, Alibaba, Tencent, Temasek, ainsi que SoftBank. Des géants américains, singapouriens, chinois, mais aussi japonais. Les actionnaires de Gojek détiendront 58% de GoTo. De plus, le groupe prévoit une double cotation en Indonésie et aux États-Unis plus tard cette année. En effet, d’après des déclarations émises à Reuters, le groupe chercherait un financement pour s’introduire en bourse, ce qui lui permettrait de lever 2 milliards de dollars, mais aussi d’être potentiellement valorisé à 40 milliards de dollars.

La course s’accélère sur le marché des “super-app”

GoTo forme “un écosystème unique au monde et hautement complémentaire”, ont affirmé Gojek et Tokopedia. Le groupe cherche à concurrencer l’application Grab. Elle a récemment fusionné avec un SPAC, c’est-à-dire une société sans activité opérationnelle dont les titres sont émis sur un marché boursier dans le but d’une ou plusieurs acquisitions dans un secteur, pour 40 milliards de dollars. Il y a quelques mois, la firme était pourtant en pourparlers pour fusionner avec son concurrent Gojek.

Si les discussions sur la potentielle fusion entre Grab et Gojek étaient plutôt tumultueuses, Tokopedia en a profité pour prendre les devants. Les fondateurs du nouveau groupe se connaissent depuis toujours, ce qui a peut-être aidé à conclure cet accord. En effet, les deux sociétés travaillent ensemble depuis 2015. “Les entreprises continueront de prospérer et de coexister en tant que marques autonomes au sein de l'écosystème renforcé”, ont déclaré Gojek et Tokopedia.

“La création du groupe GoTo prouve que vous pouvez croire en un “rêve indonésien” et en faire une réalité” a déclaré le cofondateur et PDG de Tokopedia, William Tanuwijaya. Si ce “rêve indonésien” arrive jusqu’à New York comme le souhaitent les deux entreprises, le groupe pourrait concurrencer la seule grande firme d’Asie du Sud-Est cotée en bourse aux États-Unis, Sea Ltd.