Hier, Google a annoncé s’associer à SpaceX pour relier le service internet par satellite Starlink à son infrastructure cloud. Ce partenariat permettra de fournir de l’internet haut débit, mais aussi des services informatiques à distance. Ainsi, les stations au sol des satellites Starlink intégreront les centres de données de Google, facilitant l’accès à internet, mais aussi au cloud.

SpaceX et Google Cloud, un partenariat qui profite à tous

Le déploiement de Starlink, la constellation de satellites permettant de recevoir internet dans des zones reculées, passe à l’étape supérieure. Ce partenariat avec Google, qui avait investi 900 millions de dollars dans SpaceX à ses débuts, sera bénéfique aux deux entreprises. D’une part, SpaceX pourra installer des terminaux Starlink dans les centres de données Google Cloud, profitant de son infrastructure mondiale. De l’autre côté, l’entreprise d’Alphabet pourra offrir une connexion internet à ses clients se trouvant dans des endroits isolés grâce à l’infrastructure Starlink.

Cet accord profitera également aux entreprises et aux utilisateurs. “La connectivité de la constellation de satellites en orbite terrestre basse de Starlink permet à ces organisations de fournir des données et des applications à des équipes réparties à travers les pays et les continents, rapidement et en toute sécurité”, indique Google. Ainsi, non seulement ils pourront profiter d’une connexion fiable et de bonne qualité qu’importe où ils se trouvent, mais auront également accès à des applications dans le cloud, comme l’apprentissage automatique par exemple.

“Combiner le haut débit et la faible latence de Starlink aux infrastructures et aux ressources de Google va offrir aux organisations du monde entier la connexion sécurisée et rapide qu'elles attendent”, a déclaré dans un communiqué Gwynne Shotwell, présidente et directrice de l'exploitation de SpaceX. “Nous sommes fiers de travailler avec Google pour fournir cet accès aux entreprises, aux organisations du secteur public et à bien d'autres groupes dans le monde”. Le service par satellite, proposé par les deux firmes, sera accessible aux entreprises clientes de Google Cloud et Starlink dès le second semestre 2021.

Google réussit à se faire une place aux côtés de SpaceX

Cet accord apparaît comme une victoire pour Google. Au premier trimestre de l’année, les infrastructures cloud se sont multipliées dans le monde, rapportant gros à plusieurs entreprises. Depuis le début de la pandémie, le cloud est sur tous les fronts, et la course sur ce marché s’intensifie entre Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud. Ce dernier est derrière ses concurrents, mais a connu la plus forte croissance de ce début d’année, soit 56%.

Ainsi, un partenariat comme celui-ci est inédit pour Google. Il lui permettrait d’occuper une place plus importante sur le marché du cloud au prochain trimestre. En revanche, Microsoft avait pris de l’avance sur l’entreprise en signant, l’année dernière, un accord similaire avec l’entreprise d’Elon Musk.

Cet accord marque donc une victoire concurrentielle pour Google, mais aussi pour SpaceX. La firme continue la course pour le déploiement d’internet par satellite, souhaitant faire de l’ombre aux activités de Jeff Bezos. En effet, Amazon Web Services propose déjà un service permettant de connecter son offre de cloud à des satellites. L’entreprise collabore avec un des concurrents de Starlink, appelé Kuiper. Ces derniers mois, SpaceX a redoublé d’efforts pour dominer le marché, en multipliant les déploiements de satellites et en étendant son offre dans d’autres pays, notamment à la France.