Selon CNBC, Andrew Bailey met en garde les investisseurs en cryptomonnaies contre l'envolée des valeurs. Le gouverneur de la Banque d'Angleterre estime que les investisseurs doivent être prêts à perdre tout leur argent. Selon lui, le bitcoin, l'éther et les autres cryptomonnaies qui se développent depuis quelques années, n'ont tout simplement pas de valeur intrinsèque.

Des placements dangereux selon le gouverneur de la Banque d'Angleterre

Certains experts comme Andrew Bailey parlent d'une "bulle cryptographique". C'est l'année 2017 qui a marqué un tournant pour les cryptomonnaies. Le bitcoin s'est envolé vers les 20 000 dollars au cours de cette année-là. L'année d'après, il redescendait à 3 122 dollars. Coup dur. C'est la démonstration de ce que dit le gouverneur de la Banque d'Angleterre : "selon moi, les cryptomonnaies sont dangereuses car elles n'ont pas de valeur intrinsèque. Cela ne veut pas dire que les gens ne leur accordent pas de valeur, car elles peuvent avoir une valeur extrinsèque".

Il déconseille clairement aux investisseurs d'en acheter : "ne les achetez que si vous êtes prêt à perdre tout votre argent". Comme ça c'est clair. Cet avertissement fait écho aux déclarations récentes de la Financial Conduct Authority, une autre institution anglaise. En janvier, le chien de garde des services financiers déclarait ceci : "investir dans des cryptomonnaies, ou des investissements et des prêts qui leur sont liés, implique généralement de prendre des risques très élevés pour les investisseurs. Si les consommateurs investissent dans ces types de produits, ils doivent être prêts à perdre tout leur argent". Même avertissement que la Banque d'Angleterre.

Les MNBC sont-elles une alternative ?

Rien qu'en ce début d'année, le bitcoin est en hausse de 90%. Une explosion du cours en grande parie dû à l'achat massif de Tesla. L'entreprise d'Elon Musk a acheté pour 1,5 milliard de dollars de bitcoins au début de l'année. Depuis, en seulement quelques mois, la valeur de ces actifs a atteint les 2,5 milliards de dollars. Les amateurs de cryptomonnaies comparent cette ressource à de l'or à cause de sa rareté. Ils affirment également que les cryptomonnaies peuvent permettre de lutter contre l'inflation. De l'autre côté, les plus sceptiques pensent qu'il ne s'agit que d'une bulle prête à éclater.

À côté des cryptomonnaies, il y a les monnaies numériques émises par les banques centrales (MNBC). La Banque d'Angleterre souhaite justement développer sa propre MNBC, comme la Chine ou le Japon. Un groupe de travail composé de membres du Trésor et de la Banque d'Angleterre est désormais en charge de ce projet au Royaume-Uni. En 2021, 86% des banques centrales ont déclaré travailler sur un projet de monnaie numérique de banque centrale.