La mise à jour iOS 14.5 d'Apple est effective depuis le 26 avril 2021. Cette dernière était très attendue, notamment avec le déploiement de l'App Tracking Transparency. Un petit détail qui change les règles du jeu pour les marques qui développent des applications sur iOS. Les premiers chiffres sont là : selon Flurry, seulement 4% des utilisateurs américains laissent des applications suivre leur activité depuis la mise à jour et 12% au niveau mondial. C'est peu.

À travers le monde, 88% des utilisateurs iOS 14.5 refusent le suivi

Côté utilisateur, cette mise à jour semble faire l'unanimité. Les chiffres sont parlants. Seulement 12% des personnes qui ont fait la mise à jour ont accepté que les applications continuent d'obtenir leurs données pour les cibler avec des publicités. Pour rappel, avec la mise à jour iOS 14.5, à chaque fois qu'un utilisateur télécharge ou met à jour une application, celle-ci doit lui demander la permission avant de pouvoir suivre son activité. Maintenant qu'ils ont le choix, la plupart des utilisateurs disent clairement "non".

Cette étude a été réalisée sur un échantillon représentatif de 2,5 millions d'utilisateurs actifs quotidiens d'iOS 14.5 aux États-Unis et sur un échantillon de 5,3 millions d'utilisateurs dans le monde. Facebook aura tout tenté pour empêcher que cela ne se produise... en vain. Le géant des réseaux sociaux avait pourtant bien essayé de convaincre les utilisateurs que ces mesures de protection de la vie privée étaient une mauvaise chose. Pour Mark Zuckerberg, l'App Tracking Transparency va écraser les petites entreprises qui dépendent beaucoup du ciblage publicitaire.

Une tendance qui montre que les utilisateurs tiennent à leur vie privée

Le réseau social avait également déclaré que de nombreuses applications seraient obligées de devoir commencer à faire payer les utilisateurs pour des abonnements mensuels ou plus d'achats in-app. Snapchat et Google ont également déclaré que, si la majorité des utilisateurs décident d'empêcher les applications de suivre leur activité, la mise à jour iOS 14.5 affectera probablement leurs résultats. Même Twitter, qui n'était initialement pas opposé au projet, estime que cela pourrait être dommageable dans le temps. France Digitale a également déposé une plainte auprès de la CNIL.

Ces premiers chiffres ne sont qu'un aperçu de la réalité. En effet, comme la mise à jour iOS 14.5 n'a que deux semaines, il faut attendre encore un peu pour se rendre compte de son impact réel sur les applications et leur business model. D'ici la fin du mois, nous aurons une meilleure visibilité sur la part des personnes qui acceptent ou qui refusent le suivi de leur activité sur les applications. En revanche, cette première tendance doit aider les développeurs d'applications à comprendre que les utilisateurs tiennent à leur vie privée et qu'ils sont prêts à manquer quelques publicités ciblées.