Dans un billet de blog publié le 6 mai dernier, Google a annoncé l’introduction prochaine de nouveaux labels dans le Google Play Store. Ces derniers indiqueront quelles données sont collectées par chaque application, et à quelles fins. La firme de Mountain View s’est probablement inspirée d’Apple, qui a mis en place cette fonctionnalité dans l’App Store en décembre 2020.

« Aujourd'hui, nous annonçons à l'avance la création d'une nouvelle section de sécurité dans Google Play qui aidera les utilisateurs à comprendre les données qu'une application collecte ou partage, à savoir si ces données sont sécurisées, ainsi que d'autres détails ayant un impact sur la confidentialité et la sécurité », écrit Google. Si cette annonce reflète grandement celle d’Apple, elle sera légèrement différente.

En effet, Google veut davantage mettre l’accent sur l’usage qui est fait des données collectées ; cela n’est pas forcément surprenant, la firme de Mountain View étant connue pour récupérer de nombreuses données sur ses utilisateurs à des fins publicitaires. À l’instar de la marque à la pomme, ses propres applications seront elles aussi concernées par les labels.

Ainsi, l’entreprise demande aux développeurs de lui fournir des informations concernant « l'utilisation des données et la manière dont les pratiques de sécurité peuvent affecter l'expérience de l'application ». Ils devront, en outre, détailler si l’application utilise des mesures de sécurité comme le chiffrement de bout en bout, si elle respecte la politique familiale de Google, ou encore si elle permet aux utilisateurs la suppression de leurs données en cas de désinstallation.

Le calendrier de Google indiquant quand la section de sécurité sera intégrée au Google Play Store.

Google a dévoilé une timeline précise du déploiement de sa section de sécurité. Image : Google

« Comme pour les détails des applications tels que les captures d'écran et les descriptions, les développeurs sont responsables des informations divulguées dans leur section. Google Play va mettre en place des règles qui obligent les développeurs à fournir des informations exactes. Si nous constatons qu'un développeur a présenté de manière erronée les données qu'il a fournies et qu'il est en infraction avec les règles, nous lui demanderons d'y remédier. Les applications qui ne se conforment pas aux règles seront soumises à l'application de ces dernières », prévient Google.

Les développeurs pourront commencer à envoyer leurs informations lors du quatrième trimestre de 2021. La nouvelle section devrait être mise en place lors du second trimestre de 2022, ce qui leur laisse le temps de bien se préparer aux changements à venir.