Sur Twitter, les commentaires négatifs, les insultes, les menaces de morts et autres contenus, dont certains utilisateurs aimeraient se passer, sont nombreux. Alors oui, il est possible de masquer, de bloquer un utilisateur, mais qui des autres personnes qui pourraient prendre le relai ?

Dans cette optique, Carson Poole, le fondateur de Gen Z Mafia a développé il y a plus d'un an, un side project en quelques heures : MegaBlock. Le principe ? Détruire un tweet. Concrètement, si vous n'aimez pas un tweet, il est possible de bloquer le tweet, son auteur et toutes les personnes qui l'ont aimé en un seul clic.

Bloquer un utilisateur et toutes les personnes qui ont liké le contenu

Pourquoi on en parle maintenant ? Grâce au tweet d'une utilisatrice qui a mis en avant l'outil.

Le fonctionnement de MegaBlock est simple. Il faut dans un premier temps se connecter via l'outil à Twitter. Il est bien précisé "nous n'utiliserons pas votre compte autrement que pour atomiser les personnes que vous nous demandez."

Après avoir blogué son compte Twitter, il est possible de copier/coller le lien d'un tweet et de cliquer sur MegaBlock, pour voir ce dernier bloquer, tout comme le contenu de son auteur ou encore les personnes qui ont aimé le tweet en question. Avant de confirmer l'action de bloquer, une pop-up apparaît expliquant que l'auteur du tweet sera bloqué, ainsi que toutes les personnes ayant liké le tweet et que vous serez désabonner de toutes ces personnes.

Un outil pour bloquer en "bulk" les discours haineux et les comptes toxiques mais qui favorise les bulles de filtres

Pour débloquer une personne ou voir toutes les personnes bloquées, il faut se rendre dans les paramètres Twitter - Confidentialité et sécurité - Masquer et bloquer - Comptes bloqués.

Cet outil pour bloquer de manière massive des utilisateurs devraient être extrêmement pratique dans le cas de cyberharcèlement, la personne visée pouvant ainsi se protéger à la fois compte le compte émetteur mais également contre tous les profils Twitter susceptibles de contribuer à la "campagne".

MegaBlock offre également la possibilité d'éviter de se retrouver nez à nez avec des tweets xénophobes, transphobes, des discours antiféministes...mais également d'écarter des utilisateurs susceptibles d'en produire. Ce blocage préventif tend cependant à renforcer le clivage des opinions en favorisant les bulles de filtres.