Twitter continue d’enchaîner les rachats. Dans un billet de blog, le réseau social a annoncé avoir fait l’acquisition de Scroll, un service payant permettant de retirer la publicité des articles. Objectif : l’intégrer dans une nouvelle offre de Twitter.

« Chaque jour, les gens viennent sur Twitter pour découvrir et lire ce qui se passe. Les éditeurs, les journalistes et les écrivains alimentent cette conversation, en informant le monde et en suscitant des discussions sur les actualités, les problèmes et les sujets qui nous intéressent tous. Si Twitter est le lieu où se déroule une grande partie de ces conversations, il devrait être plus facile et plus simple de lire le contenu qui les anime », écrit Mike Park, vice-président du produit chez Twitter.

C’est pourquoi l’entreprise a décidé de racheter Scroll. Pour une souscription de 5 dollars mensuels, ses utilisateurs ont accès aux contenus de médias partenaires sans qu’aucun élément ne vienne les déranger durant leur lecture. La plateforme retire les fenêtres pop-up, les publicités et autres détails encombrants de la page pour rendre l’expérience bien plus agréable pour le lecteur. Scroll assure par ailleurs que les médias participants génèrent plus de revenus avec ce modèle qu’avec les publicités. Des sites comme Buzzfeed News, The Verge, USA Today ou encore Business Insider travaillent en collaboration avec la plateforme.

Si l’on ignore le montant de l’acquisition, Twitter devrait accueillir les 13 personnes de chez Scroll au sein de ses équipes. Le réseau social de Jack Dorsey prévoit ainsi de proposer les services de Scroll dans un abonnement payant, avec une partie de cet abonnement « reversée aux éditeurs et aux rédacteurs qui créent le contenu », explique Mike Park. Cette souscription pourrait également comprendre une newsletter réalisée par Revue, que Twitter a rachetée au début de l’année 2021.

« La mission qui nous a été confiée par Jack et l'équipe de Twitter est simple : prendre le modèle et la plateforme que Scroll a construits et les faire évoluer de manière à ce que tous les utilisateurs de Twitter aient la possibilité de découvrir un internet sans friction ni frustration, un grand rassemblement de personnes qui aiment l'actualité et paient pour la soutenir durablement », écrit Scroll dans un communiqué. La firme explique que les nouveaux abonnements à son service sont, de ce fait, suspendus, mais rien ne devrait changer pour ceux qui y ont déjà souscrit.

Twitter a fait part de ses ambitions de créer des abonnements payants courant 2020, avec l’objectif d’avoir une nouvelle source de revenus. Il y a peu, le réseau social annonçait ainsi le lancement de Super Follow, une souscription dans le but d’obtenir du contenu exclusif de certains utilisateurs.