La semaine dernière, les géants de la tech ont dévoilé leurs résultats trimestriels. S’ils ont tous des résultats bien différents, une chose leur a tous fait progresser leur chiffre d’affaires : les services cloud. Ils avaient gagné de l’importance au cours de la pandémie, et les entreprises ont continué d’investir dans les infrastructures qui leur sont dédiées, rapporte Canalys. Au total, ce sont 42 milliards de dollars qu’à rapporter le marché du cloud entre janvier et mars 2021.

Le cloud rapporte gros ce trimestre

Depuis l’année dernière, le cloud est sur tous les fronts. Utilisés aussi bien pour l’analyse de données, l’apprentissage automatique que la migration d’une application à une autre, les services cloud font désormais partie intégrante du décor de la tech. Si les entreprises investissaient surtout dans des infrastructures maison il y a quelques années, c’est une chose révolue.

En effet, la pandémie de Covid-19 est apparue comme un tournant dans les investissements des firmes. Elle les a poussés à se tourner vers le cloud pour continuer leurs activités à distance, mais il reste encore du chemin à parcourir. “Bien que 2020 ait vu des dépenses d'infrastructure cloud à grande échelle, la plupart des charges de travail d'entreprise n'ont pas encore migré vers le cloud. La migration et les dépenses dans le cloud se poursuivront à mesure que la confiance des clients augmentera en 2021. Les grands projets qui ont été reportés l'année dernière refont surface, tandis que de nouveaux cas d'utilisation élargiront le marché adressable”, a déclaré Blake Murray, analyste de recherche chez Canalys. L’accélération de la transformation digitale a permis à ces services de rapporter 11 milliards de plus qu’au premier trimestre 2020, et 2 milliards de plus qu’au quatrième trimestre de la même année.

La course au cloud s’intensifie entre Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud

Amazon Web Services (AWS), Microsoft Azure et Google Cloud sont tous les trois en lice sur le marché du cloud. AWS a gagné en puissance ces derniers mois et continue de dominer le secteur, devenant le principal fournisseur au premier trimestre 2021. Ses services cloud représentent 32% des dépenses totales. D’autre part, l’entreprise a redoublé d’efforts en annonçant de nouveaux sites pour CloudFront en Croatie et en Indonésie.

graphique présentant la répartition des entreprises sur le marché du cloud

Amazon Web Services, Microsoft Azure et Google Cloud détiennent à eux trois plus de la moitié du marché du cloud. Source : Canalys

Microsoft Azure a également connu une croissance fulgurante de 50% ce trimestre, stimulée par la consommation de cloud et les engagements à long terme de ses clients. L’heure est toujours au télétravail pour une bonne partie de la population, et l’utilisation de ces services ne cesse de progresser. "Le cloud s'est imposé comme le grand gagnant dans tous les secteurs au cours de l'année dernière, essentiellement depuis le début de la pandémie de COVID-19 et la mise en place de mesures de confinement. Les organisations dépendaient des services numériques et du fait d'être en ligne pour maintenir leurs opérations et s'adapter à la situation en cours", a souligné Blake Murray. De son côté, Microsoft développe de plus en plus Azure Purview, qui permet de centraliser la gestion d’un grand volume de données, de nature variable, et de les répertorier automatiquement. Ainsi, l’entreprise tente d’être sur tous les terrains en présentant des solutions cloud pour les organisations à but non lucratif, mais également les commerces de détail et les services financiers.

Google Cloud continue également son ascension et détient la plus forte croissance, soit 56%. Google One, qui permet de générer des opportunités de vente croisée et d’intégration dans l’ensemble de son portefeuille, a particulièrement contribué au développement du service. Il y a peu, l’entreprise a mis les bouchées doubles en annonçant la création d’une nouvelle région cloud en Israël.

À mesure que le cloud prend de l’importance, les chiffres qu’il génère sont de moins en moins surprenants. La pandémie a été bénéfique à ce marché, et les revenus de certaines entreprises, comme Huawei, sont parfois portés par ces services. Il reste dorénavant à voir qui va gagner cette course.