Comme tous les trois mois, l'heure est au bilan pour Facebook. Le réseau social a publié les résultats de son premier trimestre 2021, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'ils sont extrêmement positifs. Au total, la société de Mark Zuckerberg a déclaré un chiffre d'affaires de 26,17 milliards de dollars entre les mois de janvier et mars 2021, ce qui représente une hausse de 48% par rapport à la même période l'année précédente, rien que ça.

Facebook signe un premier trimestre solide

Au-delà de son chiffre d'affaires, Facebook a également rapporté des bénéfices nets en large progression. Durant ce premier trimestre de l'année, le géant des réseaux sociaux a atteint les 9,5 milliards de dollars, soit 3,30 dollars par action, contre 4,9 milliards de dollars l'année précédente. Cela représente une augmentation significative de 94%.

Ces excellents résultats, Facebook les a expliqués au travers de la voix de David M. Wehner, son directeur financier : "Nous sommes satisfaits de la vigueur de la croissance de notre chiffre d'affaires publicitaire au premier trimestre 2021, qui a été stimulée par une augmentation de 30 % en glissement annuel du prix moyen par annonce et une augmentation de 12 % du nombre d'annonces diffusées ".

En terme d'utilisateurs, Facebook continue également de progresser. Au cours de ce premier trimestre 2021, le groupe a recensé  2,85 milliards d'utilisateurs actifs mensuels, soit une progression de 10% par rapport à l'année précédente. Quant aux utilisateurs actifs quotidiens, ils s'élèveraient désormais à 1,88 milliard, ce qui représente une hausse de 8%.

Le réseau social parviendra-t-il à poursuivre sur cette lancée ?

Selon les prévisions de Facebook, la croissance de son chiffre d'affaires devrait rester stable ou s'accélérer légèrement au cours du second trimestre de l'année. En revanche, le groupe s'attend à ce que les croissances du troisième et du quatrième trimestre soient considérablement ralenties par rapport à 2020, puisque les résultats enregistrés au cours de l'année précédente étaient exceptionnellement élevés en raison de la crise sanitaire mondiale et des divers confinements.

Rien qui puisse entacher les ambitions du groupe et ses perspectives de développement, bien au contraire. Mark Zuckerberg a profité de la publication de ces résultats pour réaffirmer son envie de développer encore plus largement l'eCommerce sur ses plateformes sociales : "Le commerce sur nos services évolue depuis un certain temps déjà, mais il est devenu encore plus important à mesure que la pandémie a accéléré le commerce en ligne", a expliqué le fondateur de Facebook. Pour preuve, il évoquera un chiffre impressionnant : plus d'un milliard d'utilisateurs visitent désormais sa Marketplace chaque mois.

En vue de ces déclarations, il y a fort à parier que le géant des réseaux sociaux se montrera encore plus offensif cette année pour développer l'eCommerce sur sa plateforme. Un chemin déjà entamé en 2020, avec la mise en place de diverses fonctionnalités allant dans ce sens. On retiendra par exemple l'arrivée d'un onglet shopping sur Facebook, le lancement de Facebook Shops, ou encore la fonctionnalité Shopping qui s'est étendue aux formats Reels et IGTV sur Instagram.